International
URL courte
10539
S'abonner

Le Président ukrainien a qualifié de victoire sur Moscou l’accord sur l’association entre l’Union Européenne et Kiev. Sceptique, le sénateur russe Frants Klintsevitch dénonce une manipulation des chiffres.

Piotr Porochenko s'est félicité vendredi de «vaincre» la Russie sur le terrain économique, évoquant l'association entre l'Ukraine et l'Union Européenne qui est entrée en vigueur en septembre 2017.

«Je peux constater que nous l'avons emporté sur la Russie, et cela fait déjà plus d'un an que l'accord d'association entre l'Ukraine et l'UE est en vigueur. La part de l'UE dans les exportations varie entre 42 et 43%, s'approche précipitamment de 50% et cela répare considérablement les dommages que nous a causés la Russie», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Commentant cette déclaration, Frants Klintsevitch, vice-président de la commission de la défense du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), a attiré l'attention sur le fait que «plus de millions d'Ukrainiens» travaillaient sur le territoire russe et ce, malgré l'association évoquée.

«Piotr Porochenko a une fois de plus roulé dans la farine son propre peuple, en manipulant les chiffres», a-t-il estimé sur son compte Facebook.

Ces dernières années, Kiev mène une politique de substitution aux importations en provenance de Russie. Dans le même temps, selon le Service douanier russe, le volume des échanges russo-ukrainiens a atteint 5,838 milliard de dollars entre janvier et mai 2018, en hausse de 28,7% sur un an. Qui plus est, selon le Service statistique ukrainien, la Russie est le premier investisseur dans ce pays, sa part dans l'ensemble des investissements étrangers étant de 36%.

Lire aussi:

Projectiles, véhicules incendiés, gaz lacrymogène: la manifestation contre la loi Sécurité globale dégénère à Paris
Ne pas consommer cet aliment engendrerait diverses maladies graves, dont le cancer
L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Avions cloués au sol, navires à quai: malgré des crédits en hausse, l’armée française démunie
Tags:
économie, Petro Porochenko, Frants Klintsevitch, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook