International
URL courte
12325
S'abonner

Washington prévoit d'examiner la demande de la Pologne concernant le déploiement sur place d'un contingent militaire américain au sein d'une base permanente, a déclaré aux journalistes Donald Trump, rappelant que les États-Unis considéraient «très sérieusement» cette idée.

Les États-Unis se pencheront sur la demande de la Pologne de déployer de manière permanente un contingent militaire américain sur son sol, a affirmé ce mardi Donald Trump à la presse.

«Nous le considérons très sérieusement. Je sais que cette idée plaît beaucoup à la Pologne et nous l'examinons», a affirmé le Président américain avant d'entamer des négociations avec le Président polonais Andrzej Duda, en visite à Washington.

À la veille de cette visite, les États-Unis ont accueilli le ministre polonais de la Défense, Mariusz Blaszczak, qui a évoqué la présence permanente de troupes américaines ainsi que la livraison de matériels militaires américains sur le sol polonais.

La Pologne avait précédemment proposé aux États-Unis de déployer dans le pays sur une base permanente une division blindée américaine, Varsovie étant prêt à y consacrer entre 1,5 et 2 milliards de dollars. La proposition avait été avancée bilatéralement, en-dehors du cadre de l'Otan.

Ces derniers temps, la Pologne fait grande affaire d'une supposée menace militaire russe. Dans ce contexte, le pays a adopté un programme prévoyant l'augmentation des effectifs de l'armée. En outre, un groupe de l'Otan et une brigade blindée de l'armée américaine stationnent dans le pays.

Moscou a souligné à plusieurs reprises sa politique de non-agression. Selon Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, l'Otan sait très bien que la Russie n'a pas l'intention d'attaquer qui que ce soit, mais saisit toutes les occasions possibles pour déployer toujours plus de matériels et de bataillons aux frontières de la Russie.

En visite aux États-Unis, Mariusz Blaszczak n'a pas exclu qu'une base militaire permanente voie le jour en Pologne, qualifiant cet projet de «concret et réel». Selon lui, la rencontre du groupe de travail des deux pays en charge des questions de défense ne fait qu'en témoigner.

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Règlement de compte en Seine-Saint-Denis, un jeune de 16 ans tué de deux tirs
Justin Trudeau, un genou à terre avec des manifestants contre le racisme - images
Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Tags:
États-Unis, division, contingent militaire, troupes, effectifs, matériels de guerre, OTAN, Mariusz Blaszczak, Donald Trump, Andrzej Duda, Sergueï Lavrov, Varsovie, Moscou, Pologne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook