International
URL courte
271017
S'abonner

L’intervention américaine au Proche-Orient constitue «la pire faute» dans l’histoire des États-Unis, a déclaré le Président américain. Selon lui, c’est George W. Bush qui en est responsable.

La décision de George W. Bush de lancer des opérations au Proche-Orient constitue la plus grande faute des États-Unis, a déclaré Donald Trump dans une interview accordée à Hill.TV.

«La pire erreur de l'histoire de notre pays est l'intervention au Proche-Orient effectuée par le Président [George W.] Bush», a-t-il lancé, précisant que le retrait des militaires américains à l'époque de Barak Obama a constitué une autre faute.

Selon lui, l'intervention a coûté 7.000 milliards de dollars aux États-Unis, ainsi que des «millions de vies».

Différentes estimations existent concernant les dépenses américaines consacrées aux opérations au Proche-Orient. D'après des chercheurs de l'Université Brown aux USA, les guerres en Irak et en Afghanistan, ainsi que les actions militaires liées au Pakistan et à la Syrie, ont coûté 5.600 milliards de dollars. Le Pentagone indique de son côté que Washington n'a dépensé que 1.520 milliards de dollars entre 2001 et 2018 dans le cadre des opérations menées en Irak, en Afghanistan et en Syrie.

L’intervention américaine au Proche-Orient
© Sputnik
L’intervention américaine au Proche-Orient

Lire aussi:

Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Les talibans conseillent «au jeune Président français» de «ne pas être trop impulsif»
Fabrice Di Vizio raccroche: «On est arrivés à un niveau de haine sociale que je ne sais plus gérer»
Avec Zemmour probable candidat, la Présidentielle 2022, à droite toute?
Tags:
États-Unis, Irak, Syrie, Proche-Orient, Afghanistan, Pakistan, Donald Trump, George Bush, guerre, intervention
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook