International
URL courte
9126
S'abonner

Invoquant son droit souverain de choisir ses partenaires, les autorités chinoises ont dénoncé les démarches de Washington, qui avait sanctionné une entité militaire chinoise pour sa coopération avec la Russie.

Le ministère chinois de la Défense a protesté contre les sanctions imposées par Washington à l'encontre d'une entité nationale qui avait coopéré avec une société d'armements russe.

«Les démarches déployées par la partie américaine relèvent de l'écrasement public du droit international et peuvent être considérées comme une manifestation ouverte d'hégémonisme», indique un le ministère sur son site.

L'établissement ajoute que la coopération sino-russe relève également de la souveraineté des deux États et est conforme au droit international, les États-Unis n'étant pas en droit de s'y ingérer.

Washington a annoncé avoir sanctionné jeudi le Département de développement des équipements, organisme chinois supervisant les technologies militaires, qui avait acheté des avions de chasse Su-25 et des systèmes de défense S-400 à la Russie, en violation d'une loi américaine sur des sanctions contre Moscou adoptée l'an dernier. Son directeur, Li Shangfu, a lui aussi été frappé de sanctions.

Dénonçant une violation du droit international, la diplomatie chinoise a remis vendredi une note diplomatique à Washington pour protester contre les sanctions américaines.

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Tags:
coopération militaire, sanctions, Russie, Pékin, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook