Ecoutez Radio Sputnik
    Ministère russe de la Défense

    La Défense russe divulgue les détails du crash de l’Il-20 en Syrie

    © Sputnik . Ministère russe de la Défense
    International
    URL courte
    Crash de l'avion russe Il-20 en Syrie (54)
    456015

    Le ministère russe de la Défense a présenté ce dimanche un compte-rendu détaillé de la catastrophe de l’Il-20 en Syrie. Selon les militaires, les informations erronées au sujet de la localisation des frappes israéliennes ont été l’une des causes du drame.

    L'Il-20 n'est pas parvenu à s'abriter dans une zone sûre lors du raid israélien effectué le 17 septembre, car l'État hébreu avait communiqué à la Russie des informations erronées concernant la localisation des frappes, a annoncé ce dimanche le ministère russe de la Défense.

    «Un porte-parole israélien avait affirmé que les cibles choisies pour les frappes potentielles de l'aviation israélienne étaient situées dans le nord de la Syrie. Le raid des chasseurs israéliens n'a pas été effectué dans la partie nord de la République arabe syrienne, mais aux environs de Lattaquié, un gouvernorat occidental alors que la ville de Lattaquié se trouve sur le littoral ouest du pays», a détaillé Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense.

    Il a ajouté que le commandant de l'Il-20 survolant le nord de la Syrie avait reçu l'instruction de quitter la zone de sa mission en empruntant la direction sud et de regagner sa base.

    «La désorientation par un officier israélien concernant la zone de frappes par ses chasseurs n'a pas permis d'évacuer l'avion russe dans un secteur sécurisé. Qui plus est, la localisation des F-16 israéliens n'a pas été indiquée», a-t-il poursuivi, ajoutant que les discussions avec la partie israélienne ont été menées en russe. Le ministère a indiqué qu'il disposait de l'enregistrement de ces négociations.

    «Ce n'est qu'à 22h53, soit 50 minutes après que l'Il-20 avait été visé par un missile syrien, qu'un colonel de garde du commandement israélien nous a contacté pour annoncer que l'information concernant le crash de l'Il-20 a été prise en compte: "Nous avons nettoyé la zone, si vous avez besoin d'aide, nous sommes prêts"», a ajouté M. Konachenkov.

    Briefing au ministère russe de la Défense. Photo d'archive
    © Sputnik . Ministry of Defence of the Russian Federation
    Le 17 septembre, la défense antiaérienne syrienne a ciblé par erreur un Il-20 avec 15 militaires à son bord. L'appareil se dirigeait vers la base aérienne de Hmeimim et a été abattu à 35 km des côtes syriennes. La disparition de l'avion a coïncidé avec un raid israélien contre la Syrie et le tir d'un missile depuis un navire français, selon le ministère russe de la Défense. Le commandement français a annoncé n'avoir rien à voir avec ce drame.

    Israël ne reconnaît pas sa responsabilité dans le crash. L'État hébreux conteste les déclarations de Moscou selon lesquelles des F-16 israéliens ont utilisé l'avion russe comme couverture pour échapper aux tirs syriens.

    Tel Aviv affirme de son côté que les tirs syriens étaient «désordonnés et non précis», son armée ne s'étant pas assuré de l'absence des avions russes dans la zone visée. Toujours selon Israël, au moment de la disparition de l'Il-20, les quatre F-16 se trouvaient déjà dans l'espace aérien de l'État hébreu.

    Dossier:
    Crash de l'avion russe Il-20 en Syrie (54)

    Lire aussi:

    Crash de l’Il-20: Israël promet la transparence et renvoie la balle à la Syrie
    Netanyahu ordonne de maintenir le contact avec Moscou suite au crash de l'Il-20 en Syrie
    Crash de l’Il-20: les actions d’Israël ont mis en danger les vols civils
    Tags:
    crash d'avion, Iliouchine Il-20, Igor Konachenkov, Israël, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik