Ecoutez Radio Sputnik
    Exposition «Munich 38» à Moscou: «Plan de guerre contre la Tchécoslovaquie»

    Exposition «Munich 38» à Moscou: «Plan de guerre contre la Tchécoslovaquie» (photos)

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    3101

    Des documents uniques, relatifs aux accords de Munich de 1938, par lesquels Londres, Paris et Rome avaient abandonné la Tchécoslovaquie à son sort, conduisant à l'invasion du pays par les troupes hitlériennes ont été exposés à Moscou par les Archives fédérales de Russie. Sputnik s’est rendu à l’exposition «Munich 38. Au seuil d’une catastrophe».

    Les Archives fédérales de Russie ont préparé et publié sur internet 473 documents concernant l'entente de Munich et classés secrets auparavant, et plus de 200 d'entre eux ont été présentés à l'exposition «Munich 38. Au seuil d'une catastrophe», a raconté à Sputnik Andreï Artizov, directeur de l'établissement.

    Exposition «Munich 38» à Moscou: «Plan de guerre contre la Tchécoslovaquie»
    Exposition «Munich 38» à Moscou: «Plan de guerre contre la Tchécoslovaquie»

    «Préparant l'exposition, je lisais les documents de l'époque. À ma grande surprise, j'ai constaté qu'il ne s'agissait pas seulement d'une crise politique, mais du plan de guerre contre la Tchécoslovaquie», a déclaré à l'agence Valeri Artsibachev, auteur de l'exposition «Munich 38. Au seuil d'une catastrophe».

    Exposition «Munich 38» à Moscou: «Plan de guerre contre la Tchécoslovaquie»
    Exposition «Munich 38» à Moscou: «Plan de guerre contre la Tchécoslovaquie»

    Et d'expliquer que des unités paramilitaires et celles de soi-disant volontaires polonais avaient été préparées contre la Tchécoslovaquie.

    Exposition «Munich 38» à Moscou: «Plan de guerre contre la Tchécoslovaquie»
    © Sputnik .
    Exposition «Munich 38» à Moscou: «Plan de guerre contre la Tchécoslovaquie»

    «Cette exposition est une confirmation éclatante de la nécessité de considérer les événements de cette période dans le contexte historique général. L'entente de Munich qui est devenue un prélude à la Seconde Guerre mondiale a couronné la politique, en fait, criminelle de pacification du Troisième Reich», a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, intervenant à l'ouverture de l'exposition.

    Et d'ajouter que la politique pacifiste de l'Occident avait rendu possible l'agression de l'Allemagne nazie contre ses voisins et ses propres citoyens, Juifs et membres d'autres groupes ethniques. Cela s'est soldé par une tragédie mondiale.

    Lire aussi:

    L’exposition industrielle à Damas redonne espoir aux Syriens
    L’exposition internationale d’armements Africa Aerospace & Defence
    Génie ou vandale: exposition de Banksy à Moscou
    Tags:
    accord, pacification, exposition, Seconde Guerre mondiale, Valeri Artsibachev, Sergueï Lavrov, Andreï Artizov, Moscou, Royaume-Uni, France, Munich, Tchécoslovaquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik