Ecoutez Radio Sputnik
    Soldats britanniques

    L’armée UK serait en trop mauvais état pour frapper la Syrie, selon un média anglais

    © AFP 2018 Maurice McDonald
    International
    URL courte
    16371

    «Aucun sous-marin n’a été envoyé, en partie parce que Downing Street a hésité, mais surtout parce qu’il n’y en avait pas de disponibles», lit-on dans le quotidien The Daily Mail, citant une source au ministère de la Défense et expliquant que l’UK n’a pas envoyé ses sous-marins en Méditerranée pour frapper les forces gouvernementales syriennes.

    Le Royaume-Uni n'a pas envoyé ses sous-marins en Méditerranée pour frapper les forces gouvernementales syriennes sous prétexte d'un recours présumé aux armes chimiques, relate le quotidien britannique The Daily Mail en se référant à une source au sein du ministère britannique de la Défense.

    «Aucun sous-marin n'a été envoyé, en partie parce que Downing Street a hésité, mais surtout parce qu'il n'y en avait pas de disponibles. "Nous n'en avions aucun d'actif sur place", a admis une source confidentielle au ministère de la Défense», lit-on dans le média.

    Le journal souligne notamment que «les ministres ont préféré que les électeurs s'imaginent que les sous-marins se dirigeaient vers les zones actives. La vérité sur notre capacité limitée pourrait avoir alimenté les craintes rampantes que le Royaume-Uni a hissé le drapeau blanc».

    The Daily Mail précise en outre que le Royaume-Uni n'a plus assez de navires, d'avions et de personnel miliaire car «la Défense est devenue une cible souple pour les gouvernements qui cherchent à réduire les dépenses».

    «Nos forces armées ont été rationnées au point où elles ont du mal à fonctionner aussi efficacement qu'elles le voudraient, mettant en péril la sécurité de notre nation dans un monde de plus en plus perturbé», selon l'article.

    Ainsi, après la fin de la guerre froide, l'armée UK comptait plus de 160.000 militaires, mais après les réformes de 2010 sous le gouvernement de David Cameron, leur nombre a été divisé par deux.

    Qui plus est, le gouvernement actuel prévoit de réduire les effectifs de l'armée de 50.000 personnes: «l'armée britannique, autrefois redoutée et vénérée dans le monde entier, serait deux fois plus petite que celle française, italienne, espagnole et même allemande», d'après le média.

    Outre le manque de personnel actif, le quotidien évoque finalement la pénurie de matériel militaire, soulignant qu'«en 2017, 21 des 67 bombardiers Tornado et 43 des 135 chasseurs Eurofighter Typhoon étaient dans un état terrible».

    Si le pays ne veut pas limiter ses ambitions, ce qui pourrait conduire à des conséquences politiques, économiques et diplomatiques, il est nécessaire d'augmenter les dépenses militaires. La perte de puissance militaire entraînerait inévitablement une perte d'influence mondiale, conclut The Daily Mail.

    Lire aussi:

    Daily Mail: la marine britannique est incapable de détecter les «sous-marins de Poutine»
    Un sous-marin britannique aurait été chassé des côtes syriennes par la Marine russe
    Pour se venger de Moscou, May décrète des sanctions contre son propre pays
    Tags:
    matériels de guerre, frappes, armée, Syrie, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik