Ecoutez Radio Sputnik
    Checkpoint de Qalandiya

    Deux soldats de Tsahal accusés de harcèlement sexuel sur des Palestiniennes

    © AP Photo/ MIDEAST ISRAEL PALESTINIANS
    International
    URL courte
    15327

    Un tribunal a prolongé la détention de deux militaires israéliens accusés d'avoir déshabillé de force et harcelé des Palestiniennes à un point de passage en Cisjordanie, selon Ynet.

    Un combattant de l'Armée de défense d'Israël et un agent de sécurité de la police militaire frontalière sont accusés de harcèlement sexuel à l'égard de femmes palestiniennes au checkpoint de Qalandiya, près de Ramallah.

    Selon l'accusation, les deux intéressés ont commis des attouchements sexuels sur des Palestiniennes et les ont forcées à se déshabiller pendant leur fouille. Ils leur auraient également volé de l'argent, relate Ynet.

    Pour la justice israélienne, le comportement des mis en cause pourrait être interprété comme un «abus de pouvoir pour des motifs racistes».

    Bien que l'un des accusés ait rejeté les allégations à son encontre, l'avocat général des armées, Ariella Segal, souligne que de «sérieux soupçons» persistent dans l'affaire et que des investigations supplémentaires sont nécessaires.

    Le checkpoint de Qalandiya est régulièrement cité dans les médias comme étant un foyer de tension entre Palestiniens et soldats de Tsahal. Ceux qui le traversent font souvent état de rudes interrogations de la part de militaires israéliens.

    Lire aussi:

    Regain des hostilités en Cisjordanie: quatre Palestiniens blessés
    Détruire Israël? Netanyahu appelle les Palestiniens à «jeter aux oubliettes» cette idée
    Tsahal attaque des Palestiniens à la frontière de Gaza
    Tags:
    Palestiniens, frontière, violences, accusations, fouilles, harcèlement sexuel, Tsahal, Israël, Cisjordanie, Ramallah
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik