Ecoutez Radio Sputnik
    La France salue l'accord russo-turc sur Idlib

    La France salue l'accord russo-turc sur Idlib

    © AFP 2018 Ludovic Marin
    International
    URL courte
    Accord russo-turc sur une zone démilitarisée à Idlib (19)
    20922

    La France salue l'accord russo-turc sur Idlib intervenu lors d'une rencontre entre les Présidents Poutine et Erdogan, d'après le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian.

    L'accord conclu par les Présidents russe et turc sur Idlib «ouvre un espace à la diplomatie», a déclaré lundi le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian lors d'une conférence de presse en marge de l'Assemblée générale annuelle de l'Onu.

    «On peut presque dire que Bachar el-Assad a gagné la guerre, on le constate», a indiqué M.Le Drian.

    Selon M.Le Drian cité par les médias russes, Paris préconise l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité de l'Onu en faveur des ententes sur Idlib, à condition qu'elles soient utilisées dans un large contexte du processus politique.

    «La diplomatie peut l'emporter sur la logique militaire […]. Une réunion ministérielle du Small Group aura lieu cette semaine à mon initiative, la Syrie sera au centre des échanges», a estimé M.Le Drian.

    ​Il a toutefois estimé que la paix n'était pas encore gagnée malgré les avancées sur le terrain.

    «Il y a aujourd'hui cinq armées qui se font face en Syrie et les récents incidents montrent que le risque de guerre régionale est bien réel […]. C'est de la responsabilité de Bachar el-Assad, mais aussi de ceux qui le soutiennent, d'engager une solution politique […] sinon on risque d'aller vers une forme de guerre perpétuelle dans la zone», a-t-il ajouté.

    Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan se sont entendus à Sotchi de mettre en place une zone démilitarisée large de 15 à 20 km le long de la ligne de contact entre les forces gouvernementales et les groupes d'opposition armés dans le gouvernorat d'Idlib d'ici le 15 octobre. Les ministres de la Défense russe et turc ont signé de leur côté un mémorandum sur la stabilisation de la situation dans la zone de désescalade d'Idlib. L'un des points de ce mémorandum prévoit la réouverture des routes Alep-Lattaquié et Alep-Idlib avant la fin de l'année en cours.

    Le gouvernorat d'Idlib se trouve entre les mains des terroristes du Front al-Nosra* depuis 2015. Les membres de groupes radicaux qui avaient refusé de se rendre aux forces gouvernementales syriennes lors des opérations antiterroristes à Alep, à Homs et dans la Ghouta orientale ont été évacués par des couloirs humanitaires aux termes des accords sur la réconciliation. Des terroristes du Front al-Nosra* et de Daech* y avaient également été transférés depuis le sud et le sud-ouest de la Syrie dont le territoire a été complètement libéré des terroristes le long de la frontière israélienne et jordanienne.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Dossier:
    Accord russo-turc sur une zone démilitarisée à Idlib (19)

    Lire aussi:

    Pour l’Arabie saoudite, l’accord turco-russe sur Idlib est «excellent»
    Le Front al-Nosra aurait accepté l’ultimatum sur sa dissolution, selon des médias syriens
    Idlib: le couloir humanitaire d’Abu al-Duhur de nouveau accessible (photos)
    Tags:
    paix, conférence de presse, guerre, Assemblée générale des Nations unies, Jean-Yves Le Drian, Bachar el-Assad, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Idlib, Turquie, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik