International
URL courte
Livraison de S-300 russes à la Syrie (47)
11824310
S'abonner

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a commenté la décision russe de livrer des systèmes antiaériens S-300 à la Syrie lors d’un entretien téléphonique avec le Président Poutine.

Les livraisons de systèmes de missiles sol-air S-300 russes à la Syrie, décidées par Moscou, augmenteront les risques dans la région, a déclaré lundi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors d’un entretien avec le Président Vladimir Poutine.

«Le Premier ministre a noté que la remise d’armes de pointe dans des mains irresponsables fera croître les risques dans la région», a indiqué le service de presse de M.Netanyahu.

Le chef du gouvernement israélien a également laissé entendre qu’Israël continuerait «de protéger sa sécurité et ses intérêts», ce qui pourrait signifier la tenue d’opérations militaires sur le territoire syrien.

Pendant la conversation téléphonique, le Premier ministre a de nouveau rejeté les accusations sur l’implication de l’État hébreu dans le crash de l’avion militaire russe Iliouchine Il-20, qui avait provoqué la mort des 15 militaires russes dans l’appareil. Il a rejeté la responsabilité de l’incident tragique sur l’armée syrienne et l’Iran, précise le service de presse.

«Le Premier ministre a exprimé sa confiance dans la fiabilité de l’enquête menée par l’Armée de défense d’Israël et ses résultats», est-il indiqué dans le communiqué.

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Liberman avait précédemment affirmé que son pays n’était pas impliqué dans le crash de l’Il-20 russe. Selon lui, Israël n'abandonnera pas ses opérations contre la présence militaire de l'Iran en Syrie.

L'État hébreu conteste les déclarations de Moscou selon lesquelles des F-16 israéliens ont utilisé l'avion russe comme couverture pour échapper aux tirs syriens. Selon le ministère russe de la Défense, l'Il-20 n'est pas parvenu à s'abriter dans une zone sûre lors du raid israélien, car l'État hébreu avait communiqué à la Russie des informations erronées concernant la localisation des frappes.


Dossier:
Livraison de S-300 russes à la Syrie (47)

Lire aussi:

La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Ankara réagit vivement à une caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Didier Raoult: «C’est quelque chose que je ne prédisais pas»
Erdogan s'en prend aux «vauriens» de Charlie Hebdo pour l'avoir caricaturé
Tags:
risques, crash d'avion, S-300, Iliouchine Il-20, Vladimir Poutine, Benjamin Netanyahou, Syrie, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook