Ecoutez Radio Sputnik
    Attentat à Ahvaz

    Attentat d’Ahvaz: Téhéran promet une réponse foudroyante, mais à qui?

    © AFP 2018 Alireza MOHAMMADI / ISNA
    International
    URL courte
    3132

    Au lendemain de l’attentat terroriste à Ahvaz, en Iran, qui avait fait 29 morts et 60 blessés, dont des femmes et des enfants, Téhéran a promis une «réponse foudroyante» à ses auteurs. Des experts iraniens ont évoqué à Sputnik qui pourrait être derrière cet attentat et quelle pourrait être la réponse de l’Iran.

    Le commandant adjoint des Gardiens de la révolution islamique, Hossein Salami, a promis une réponse foudroyante aux éléments soutenant l'attaque d'Ahvaz et le guide suprême de la révolution islamique, Ali Khamenei, a noté que les auteurs de cet attentat étaient à la solde de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis.

    L'idée que l'attaque d'Ahvaz a été organisée par des pays hostiles à l'Iran est partagée par le docteur Abbas Amirifar, ancien chef du Conseil pour la culture au sein de la présidence iranienne. Selon lui, cette attaque n'est pas la dernière en Iran.

    «L'attentat terroriste à Ahvaz a été organisé par les pays hostiles à l'Iran, qui utilisent la moindre occasion pour semer la panique et le chaos dans notre pays en tuant des civils…Cette attaque n'est pas la première et, évidemment, n'est pas la dernière. Il est à noter que les terroristes qui ont annoncé leur implication dans cet attentat se sont installés en Occident et sont soutenus par les États-Unis, le Royaume-Uni et certains pays européens, ce qui est regrettable», a-t-il déclaré à Sputnik.

    Mani Mehrabi, orientaliste iranien et victime des persécutions du groupe terroriste Front al-Nosra*, a exposé à Sputnik deux versions majeures concernant le groupe ayant mené l'attaque.

    Ali Khamenei
    © AP Photo / Office of the Iranian Supreme Leader
    «Il n'a pas encore été établi lequel des deux groupes séparatistes opérant dans la province du Khûzistân était l'auteur de l'attaque: le mouvement Al-Ahvaziya ou le groupe Résistance nationale d'al-Ahvaz. Mais il y a des doutes quant à l'implication de Daech*», a-t-il signalé, ajoutant que l'attentat d'Ahvaz était une manifestation d'un face-à-face confessionnel et ethnique ou, plus concrètement, du séparatisme arabe.

    «Depuis le début de la Révolution islamique en Iran en 1979, l'Arabie saoudite a largement investi pour inciter la population arabe du Khûzistân à la lutte pour l'autonomie ou la séparation. Mais ses projets ont échoué. Néanmoins, Riyad continue de financer les militaires des deux groupes terroristes en question, tentant d'attiser les activités antigouvernementales en Iran», explique l'expert.

    L'orientaliste et ex-diplomate iranien Seyyed Hadi Afghahi est solidaire avec d'autres experts en ce qui concerne la raison pour laquelle les terroristes ont pris pour cible la ville d'Ahvaz, qui a toujours été un terreau royal pour les ennemis de l'Iran.

    «Il faut tenir compte du facteur ethnique: la population du Khûzistân, notamment de la ville d'Ahvaz, est arabe… En outre, la province du Khûzistân est très riche en pétrole et en gaz, c'est un moteur de l'économie iranienne… Sa situation géopolitique et économique ‘'sensible'' attire l'attention des ennemis de l'Iran, qui espèrent pouvoir rallier à leur cause la population arabe», a expliqué l'expert.

    Il a rappelé que l'auteur présumé de l'attentat d'Ahvaz, le groupe Al-Ahvaziya, se fixait pour objectif la séparation et la création d'un État indépendant de l'Iran, l'Arabistan. Les membres de ce groupe terroriste forment une cellule en sommeil qui se réveille de temps en temps pour réaliser des attentats terroristes.

    «Compte tenu des attaques précédentes menées par ce groupe terroriste et de la volonté des pays arabes du Golfe de les soutenir et de les financer, de nouvelles attaques ne sont pas à exclure… Cela nous oblige à être plus vigilants non seulement à l'intérieur de nos frontières, mais aussi dans le reste de la région», a conclu Seyyed Hadi Afghahi, soulignant la nécessité de mettre en place un front de résistance à ces groupes séparatistes et à leurs sponsors régionaux, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis.

    Samedi dernier, un commando en uniforme militaire a ouvert le feu sur la foule pendant un défilé consacré à un anniversaire de la défense de la ville d'Ahvaz pendant la guerre irano-irakienne, faisant 29 morts et 60 blessés, dont des femmes et des enfants. L'attaque a été revendiquée par l'organisation Mouvement démocratique arabe patriotique à Ahvaz (Al-Ahvaziya).

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    L’Iran entame-t-il une opération à grande échelle à l’étranger?
    L'Iran annonce avoir tiré des missiles en Syrie en riposte à l'attentat d'Ahvaz
    Plus de 20 personnes interpellées en Iran suite à l’attentat d’Ahvaz
    Tags:
    auteur, attentat, Émirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Ahvaz
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik