Ecoutez Radio Sputnik
    Hassan Rohani lors de la 73e session de l'Assemblée générale de l'Onu

    Hassan Rohani: Washington veut «renverser» les autorités iraniennes

    © REUTERS / Carlo Allegri
    International
    URL courte
    6518

    Le Président iranien Hassan Rohani a accusé Washington de vouloir renverser le gouvernement de son pays et d'exercer des pressions sur d'autres pays en vue de violer le Plan d'action global conjoint (JCPOA). Dans le même temps, il a invité Washington à relancer le dialogue en profitant de la session actuelle de l'Assemblée générale de l'Onu.

    Les États-Unis ne cachent même pas leur projet de renverser le gouvernement iranien qu'ils appellent à négocier, a déclaré mardi le Président iranien Hassan Rohani lors de la 73e session de l'Assemblée générale des Nations unies.

    «Fait ironique, le gouvernement américain ne cache même pas son projet de renverser le même gouvernement qu'il invite à des négociations», a indiqué M.Rohani.

    Le dirigeant iranien a en outre accusé les États-Unis d'exercer des pressions sur d'autres États en vue de rompre l'accord sur le nucléaire iranien. Il a dénoncé la position «absurde» du Président Trump qui avait appelé la communauté internationale à «isoler» le gouvernement iranien «corrompu» lors de son intervention à la tribune de l'Onu.

    «La vision américaine des relations internationales est autoritaire», a-t-il estimé.

    Selon M.Rohani, les sanctions unilatérales imposées par Washington constituent un «terrorisme économique». Toutefois, il a invité les États-Unis à la «table de négociations qu'ils avaient abandonnée», tout en soulignant que des pourparlers devraient avoir lieu dans le cadre du Plan d'action global conjoint (JCPOA).

    «Pour que le dialogue ait lieu, il n'y a pas besoin d'une séance photo. Les deux parties peuvent s'écouter ici même, dans cette Assemblée. Je lance le dialogue ici, et déclare, sans équivoque, que la question de la sécurité internationale n'est pas un jouet dans la politique intérieure américaine», a conclu M.Rohani.

    Lire aussi:

    Rohani dit à Macron ce qui cloche dans l'offre de l'UE sur le nucléaire
    Téhéran ne veut pas de guerre avec Washington, assure Rohani
    Pompeo énonce la condition d’une rencontre Trump-Rohani
    Tags:
    Plan global d'action conjoint (JCPOA), 73e session de l'Assemblée générale de l'Onu, Assemblée générale des Nations unies, Donald Trump, Hassan Rohani, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik