International
URL courte
16312
S'abonner

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a qualifié de propagande les déclarations selon lesquelles le citoyen russe arrêté la semaine dernière en Norvège serait un espion.

Les déclarations d’après lesquelles le Russe Mikhaïl Botchkarev, arrêté à l’aéroport d’Oslo vendredi serait un espion sont de la propagande, a déclaré mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, en marge de la 73e session de l’Assemblée générale de l’Onu à New York.

«Votre cerveau est lavé par la propagande. Nous voulons comprendre ce qui est arrivé à notre citoyen», a indiqué M.Lavrov à un journaliste qui lui avait demandé pourquoi la Russie «envoyait des espions en Norvège».

Le ministre a rappelé que M.Botchkarev avait été invité en Norvège par le parlement de ce pays.

«L’hospitalité norvégienne bat tous les records», a-t-il ajouté.

Un citoyen russe, Mikhaïl Botchkarev, 51 ans, a été interpellé le 21 septembre à l'aéroport d'Oslo par l'Agence de sécurité de la police (PST) après un colloque au parlement norvégien. Le 22 septembre, le tribunal d’Oslo a ordonné son arrestation.

Le vice-président du Conseil de la Fédération (chambre haute au parlement russe), Ilias Oumakhanov a confirmé lundi qu’il s’agissait d’un membre de l’appareil de la chambre haute.

D’après les médias norvégiens, le colloque auquel avait participé M.Botchkarev était consacré à l’échange d’informations, d’idées et d’expérience entre les parlements d’Europe. Il a rassemblé 79 participants de 34 pays, tous fonctionnaires des administrations parlementaires.

Le ministère russe des Affaires étrangères a protesté lundi contre son arrestation «sur la fausse accusation d’espionnage» et a réclamé sa libération immédiate.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Les États-Unis accusent la Russie de désinformation sur le coronavirus, Moscou réagit
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Tags:
espionnage, accusations, propagande, 73e session de l'Assemblée générale de l'Onu, Agence norvégienne de sécurité de la police (PST), parlement norvégien, Mikhaïl Botchkarev, Sergueï Lavrov, New York, Norvège, Oslo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook