International
URL courte
563058
S'abonner

Une photo infrarouge confirmant les informations quant à la récente interception d’un F-22 Raptor américain par un Su-35S russe dans l’espace aérien syrien vient d’être publiée sur la Toile.

Un chasseur russe Sukhoi Su-35S a récemment intercepté un avion furtif américain F-22 Raptor, a annoncé le blog Defence-blog.com, publiant une photo infrarouge prise par le pilote et montrant un F-22 dans le collimateur de son chasseur russe.

​Des experts ont établi que le chasseur américain se trouvait dans l’espace aérien syrien.

Selon le blog, la photo aurait été prise par le système de gestion de tir du Sukhoi, utilisant le radar optique OLS-35 au rayon d’action de 90 km. 

F-22 Raptor
© AP Photo / Kamran Jebreili
Le radar est doté d’un goniomètre thermique, d’un télémètre-désignateur laser et d’une caméra vidéo sensible à la lumière. Le goniomètre thermique peut détecter la cible à une distance d’au moins 50 km pour l’hémisphère avant et de 90 km pour l’hémisphère arrière. Le télémètre-désignateur laser peut mesurer la distance à laquelle se trouve la cible dans un rayon de 20 km pour les cibles aériennes et de 30 km pour les cibles terrestres.

«Ce système […] est très utile pour détecter des avions furtifs comme le F-22», note le blog.

Plusieurs spécialistes militaires américains avaient précédemment annoncé que les militaires russes auraient appris tous les secrets du chasseur de 5e génération F-22 Raptor dans le ciel syrien et qu’ils auraient trouvé le moyen d’intercepter les avions de ce type.

Lire aussi:

«Wallah tu vas plus rigoler»: une femme violemment agressée par un individu dans le métro de Paris – vidéo
Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
Tags:
interception, chasseur, avions militaires, goniomètre, OLS-35 (radar optique), Su-35S, Su-35, F-22 Raptor, États-Unis, Russie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik