International
URL courte
10219
S'abonner

Le 26 septembre à New York, le chef de la diplomatie algérienne a réagi aux accusations portées envers l’Algérie par le chef du gouvernement marocain sur la question du Sahara occidental, réaffirmant la position de principe d’Alger quant à la résolution du conflit, à en croire un communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères.

Lors de sa rencontre ce mercredi avec Horst Köhler, envoyé personnel du secrétaire général de l'Onu pour le Sahara occidental, le ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a répondu aux accusations proférées par le chef du gouvernement marocain Saâdeddine El Othmani, rapporte un communiqué du ministère algérien des Affaires.

Selon le communiqué, le chef de la diplomatie algérienne a ainsi rappelé «l'engagement de l'Algérie pour une solution politique, juste, durable, et mutuellement acceptable qui pourvoit à l'autodétermination du peuple du Sahara occidental».

Concernant la résolution du conflit au Sahara occidental, tout en rappelant l'engagement de l'Algérie à faire aboutir les efforts de l'Onu, M. Messahel a souligné que «la solution ne peut être que le résultat de négociations directes, sans préconditions et de bonne foi, entre les deux parties en conflit, le royaume du Maroc et le Front Polisario».

Pour rappel, intervenant le 25 septembre à la 73e Assemblée générale de l'Onu en sa qualité de représentant du roi Mohammed VI, Saâdeddine El Othmani, chef du gouvernement marocain, a accusé l'Algérie de négligence envers les réfugiés sahraouis se trouvant sur son territoire dans les camps de Tindouf. C'est ce qu'a rapporté le lendemain le site d'information marocain Le360, soulignant que le responsable avait également pointé du doigt le rôle d'Alger dans l'entretien du conflit au Sahara occidental.

Lire aussi:

Ce que l'on sait sur Alexandra De Taddeo, la compagne de Pavlenski qui aurait reçu les vidéos X de Griveaux
«Il a tiré quatre balles dans la poitrine d’Asoman»: après qu’on a abattu son chien, elle pense à fuir l’Afghanistan
Vidéos de Griveaux: quand le complotisme antirusse atteint le pouvoir français pour faire diversion
Tags:
autodétermination, conditions, camp de réfugiés, réfugiés, Front Polisario, ONU, Saâdeddine El Othmani, Abdelkader Messahel, Sahara occidental, Maroc, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook