Ecoutez Radio Sputnik
    Ban Ki-moon

    Ils voulaient tuer Ban Ki-Moon: trois Palestiniens recherchés au Liban

    © REUTERS / Kim Hong-Ji
    International
    URL courte
    122
    S'abonner

    En 2013, un groupe de ressortissants palestiniens s’apprêtait à organiser un attentat contre le Secrétaire général de l’Onu d’alors au cours de sa visite au Liban, informe L’Orient-Le Jour. Selon le commissaire du gouvernement auprès du Tribunal militaire du pays, ils sont affiliés à Daech*.

    Le juge Peter Germanos, commissaire du gouvernement auprès du Tribunal militaire du Liban, a engagé vendredi les poursuites contre quatre Palestiniens soupçonnés d'être liés à Daech* et d'avoir eu l'intention d'assassiner l'ancien Secrétaire général de l'Onu Ban Ki-Moon lors de son déplacement au Liban en 2013, au cours duquel il avait inspecté les troupes de la FINUL (Force intérimaire des Nations unies au Liban) au Sud-Liban, fait savoir L'Orient-Le Jour.

    Selon ce média libanais francophone, l'un des individus inculpés est déjà en détention. Il a déjà reconnu avoir eu les liens avec Daech*. Le premier juge d'instruction militaire, Riad Abou Ghida, a été chargé par M.Germanos d'émettre des mandats d'arrêt contre les trois autres personnes manquant à l'appel.

    Le quotidien indique que ce groupe avait également l'intention d'empoisonner de nombreux soldats libanais en introduisant du poison dans des réservoirs d'eau appartenant à l'armée du pays. Ils sont aussi soupçonnés d'avoir préparé une attaque en Sardaigne, en Italie.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Incendie à bord du porte-avions russe: le bilan s'alourdit à un mort et un disparu
    Des policiers «en embuscade» chargent des manifestants et renversent un paraplégique à Rennes - vidéo
    Retraites: Macron et Philippe ont-ils bafoué la Constitution en laissant Delevoye au gouvernement?
    La plus riche société du monde soupçonnée de vouloir profiter des retraites des Français
    Tags:
    meurtre, attentat, Daech, ONU, Ban Ki-moon, Liban
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik