International
URL courte
7712
S'abonner

Peter Szijjarto, le ministre hongrois des Affaires étrangères, figure désormais sur la liste du site ukrainien Myrotvorets. Il y est notamment accusé d’«ingérence dans les affaires intérieures de l’Ukraine».

Le chef de la diplomatie hongroise Peter Szijjarto est désormais inscrit dans la base du site de l'organisation ukrainienne Myrotvorets pour «avoir porté atteinte à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine», selon les médias ukrainiens.

Myrotvorets accuse le diplomate hongrois d'«ingérence dans les affaires intérieures de l'Ukraine» ainsi que de «soutien à des mouvements séparatistes».

Auparavant, Kiev s'en était pris à Budapest suite à l'octroi de passeports hongrois à de nombreux habitants dans la ville ukrainienne de Berehove. M.Szijjarto avait l'intention de discuter de cette question avec son homologue ukrainien en marge de la 73e session de l'Assemblée générale de l'Onu.

Selon le ministre hongrois des Affaires étrangères, la situation est allée «trop loin» puisque les services spéciaux ukrainiens «ont mené des opérations au sein du consulat général hongrois». En indiquant que la double nationalité était une chose répandue en Europe, il a précisé que la Hongrie continuerait de s'opposer à l'adhésion de l'Ukraine à l'UE.

Le site et l'ONG éponyme Myrotvorets se positionnent comme un « centre de recherche visant à recenser tout délit portant atteinte à la sécurité nationale de l'Ukraine, à la paix, à l'humanité et au droit international public». En outre, il donne accès à des «informations destinées aux autorités judiciaires et aux services spéciaux concernant certains groupes terroristes pro-russes, des séparatistes, des mercenaires, des criminels de guerre et des assassins.»

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Une vingtaine de voyous s’attaquent aux pompiers de la Drôme avec des tirs de mortiers et des pierres
Tags:
diplomates, souveraineté, consulat, Kiev, Hongrie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook