Ecoutez Radio Sputnik
    Maria Zakharova

    Vers Novitchok City? Zakharova sur l’initiative de changement d’image de Salisbury

    © Sputnik . Ekaterina Chesnokova
    International
    URL courte
    Affaire Skripal (126)
    4170

    Avec son humour subtil, la porte-parole de la diplomatie russe a réagi à la parution dans la presse d’informations sur l’intention de Salisbury de changer d’image après l’affaire Skripal.

    La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a commenté les informations parues dans les médias sur l’initiative de changer l’image de la ville britannique de Salisbury après l’histoire de l’empoisonnement de l’ex-agent double russe Sergueï Skirpal et sa fille Ioulia.

    «Compte tenu du fait que cette fuite provient de The Guardian, s’agirait-il des spécialistes de changement d’image des villes britanniques – le Principal département de changement de l’image marketing? Il se peut que la carte voie prochainement apparaître […] Novitchok City. Et vous comment aiderez-vous ceux de Salisbury avec le changement d’image? Ne pensez-vous pas à un référendum, comme l’a dit Sergueï Lavrov, on est pris par la Catalogne [allusion à une blague du chef de la diplomatie russe sur l’ingérence dans les élections dans cette communauté autonome espagnole, ndlr]», a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

    Plus tôt, le journal The Guardian avait fait savoir que les autorités de Salisbury s’étaient adressées à une équipe de spécialistes en changement d’image, leur demandant de les aider à changer l’image de cette ville qui s’est retrouvée au centre de l’attention en raison de l’affaire Skripal. La solution devrait empêcher la baisse du nombre de touristes vers cette destination.

    Selon le journal, le comté de Wiltshire a précisé que tous les établissements de Salisbury où il y avait été établi un périmètre avaient été nettoyés et ne représentaient aucune menace.

    L'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été empoisonnés en mars dernier à Salisbury et retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, avait accusé la Russie d'être derrière leur empoisonnement.

    La Russie a toujours démenti les allégations de Londres. Début avril, les chercheurs du laboratoire britannique de Porton Down avaient reconnu ne pas être en mesure d'établir le pays d'origine de l'agent innervant utilisé dans la tentative d'assassinat. Le gouvernement russe a à plusieurs reprises demandé à Londres de lui permettre de participer à cette enquête.

    Dossier:
    Affaire Skripal (126)

    Lire aussi:

    Sergueï Lavrov qualifie de «bons fantaisistes» les auteurs de l’affaire Skripal
    L'ambassadeur russe au UK sur les Skripal: «pratiquement toutes les preuves détruites»
    Moscou réagit à la publication des photos des Russes suspectés dans l'affaire Skripal
    Tags:
    image, ville, Ioulia Skripal, Sergueï Skripal, Maria Zakharova, Salisbury, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik