Ecoutez Radio Sputnik
    La base d'Okinawa

    «Fourmi» vs «éléphant»: le nouveau gouverneur d’Okinawa veut fermer la base US

    © AP Photo / Greg Baker
    International
    URL courte
    5410

    Le nouveau gouverneur de la préfecture japonaise d'Okinawa semble avoir toutes les chances d’entrer dans l’histoire du Japon. Premier gouverneur japonais dont le père était un militaire américain, il entend mener à terme la lutte de son prédécesseur visant à la fermeture de la base d’Okinawa.

    Denny Tamaki, fils d'une Japonaise et d'un marin américain, a remporté les élections locales dans la préfecture d'Okinawa, informe The New York Times. Selon ce média, l'une de ses principales promesses électorales était la fermeture de la base américaine déployée sur l'île.

    La victoire de M. Tamaki peut entraver les projets des autorités japonaises de transférer la base Futenma dans la zone d'Okinawa, moins peuplée. Son prédécesseur, Takeshi Onaga, décédé en août à cause d'un cancer du pancréas, s'opposait également à cette mesure.

    Le nouveau gouverneur cité par la chaîne japonaise NHK a déclaré qu'il poursuivrait la cause de M. Onaga.

    «Nous devons savoir que même une petite fourmi peut faire bouger le pied d'un éléphant», a-t-il lancé.

    The New York Times indique que Denny Tamaki serait le premier «amérasien» élu gouverneur au Japon. Son père était un marin américain qui est rentré aux États-Unis avant la naissance de son fils.

    Ces derniers temps, le mécontentement des habitants d'Okinawa concernant la préséance américaine augmente suite à de nombreux incidents impliquant des militaires américains. En juin, un chasseur américain F-15 rattaché à la base aérienne américaine de Kadena s'est écrasé sur l'île. Par la suite, le ministre japonais de la Défense, Itsunori Onodera, a exhorté l'armée américaine à respecter les mesures de sécurité afin d'éviter de nouveaux accidents aériens.

    Plus tôt, une fenêtre pesant plus de sept kilogrammes était tombée d'un hélicoptère américain près d'une école d'Okinawa.

    Lire aussi:

    Crash d’un avion US sur Okinawa: est-ce la goutte d’eau qui fera déborder le vase?
    Le gouverneur d'Okinawa: les militaires américains ne sont pas de «bons voisins»
    Gouverneur d’Okinawa: «La préfecture souffre toujours de la présence US»
    Tags:
    élections municipales, base militaire, États-Unis, Okinawa, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik