Ecoutez Radio Sputnik
    Le référendum en Macédoine

    Référendum en Macédoine: Moscou dénonce l’ingérence de l’Occident

    © Sputnik . Alekseï Vitvitski
    International
    URL courte
    15152

    Peu avant le référendum sur le changement de nom de la Macédoine, des représentants de l’UE et des États-Unis se sont rendus à Skopje et ont tenté de s’ingérer dans les affaires intérieures du pays, a annoncé à Sputnik l’ambassadeur russe en Macédoine.

    Dans une interview accordée à Sputnik, l'ambassadeur russe en Macédoine, Sergueï Bazdnikine, a fait savoir qu'à la veille du référendum sur le changement de nom de cette république balkanique, dont un résultat favorable lui aurait ouvert la porte de l'Otan et de l'Union européenne, des représentants de l'UE et des États-Unis se sont rendus à Skopje pour tenter d'influer sur la décision des habitants.

    «Nous n'avons fait aucune déclaration publique en lien avec le référendum pour que cela ne soit pas présenté comme une tentative d'influer sur ses résultats. Cependant nos collègues occidentaux ont opté pour une ligne de conduite tout à fait contraire et il est clair qu'ils ont tenté de s'ingérer dans les affaires intérieures d'un État souverain», a déclaré l'ambassadeur à Sputnik.

    Il a signalé que de hauts fonctionnaires occidentaux avaient déployé d'importants efforts pour influer sur le choix des Macédoniens.

    «En septembre nous avons constaté l'arrivée à Skopje d'un grand nombre d'hommes d'État et de fonctionnaires de Washington et Bruxelles qui n'ont pas ménagé leurs efforts pour persuader ouvertement les habitants de Macédoine de s'exprimer positivement lors du référendum», a ajouté le diplomate.

    Le 17 juin dernier, les Premiers ministres macédonien Zoran Zaev et grec Alexis Tsipras ont signé un accord pour régler un différend de longue date concernant le nom de la République de Macédoine et dont dépendait son adhésion à l'Otan et à l'UE. Aux termes de l'accord, qui a suscité de vives critiques dans les deux pays, le nouveau nom du pays sera la République de Macédoine du nord.

    Dimanche 30 septembre, un référendum a été organisé en Macédoine demandant aux habitants de répondre à la question suivante: « Êtes-vous pour l'adhésion à l'Union européenne et à l'Otan, en acceptant l'accord entre la République de Macédoine et la République hellénique?»

    Selon les données de la commission électorale macédonienne, plus de 666.000 personnes, soit 36,91% d'inscrits, se sont rendues aux urnes et plus de 90% d'entre elles ont voté «oui». Cependant, le quorum de 50% d'électeurs n'a pas été atteint, le camp du non revendiquant donc aussi une victoire.

    Lire aussi:

    Démission du ministre grec des Affaires étrangères suite à un conflit au gouvernement
    La version finale du nouveau nom de la Macédoine dévoilée
    Macédoine: quel nom pour l’ancienne république yougoslave?
    Tags:
    référendum, OTAN, Union européenne (UE), États-Unis, Grèce, Macédoine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik