Ecoutez Radio Sputnik
    Police Algérienne

    Cocaïne et corruption en Algérie: le retour en force des RG

    © AP Photo / Anis Belghoul
    International
    URL courte
    3251

    Après l’affaiblissement de leur rôle durant des années, le nouveau chef de la police algérienne aurait décidé de réformer complétement les renseignements généraux et de leur redonner un rôle stratégique au sein de son département.

    Lancée après la saisie de 701 kilos de cocaïne du 29 mai dernier dans le port d'Oran, sur fond de scandales liés à la corruption, la vague de changements qui a agité la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) ne serait visiblement pas arrivée encore à son terme. En effet, le colonel Mustapha Lahbiri, le directeur général de la DGSN, aurait décidé, selon des sources citées par le site d'information Algeriepatriotique, le 2 octobre, de remettre les renseignements généraux (RG) de la police au centre de l'activité de son département.

    S'appuyant sur «le bilan de l'ensemble des expériences de cette structure de la DGSN, et notamment sur une étude des raisons de l'échec d'anticipation de certains événements nationaux», ces sources ont affirmé que l'actuel chef de «la DGSN entend par cette réforme donner plus de pouvoirs aux renseignements généraux, dont le rôle était quelque peu marginalisé pendant des années au profit des chefs de sûreté de wilaya, qui concentraient tous les pouvoirs durant le règne du général-major Abdelghani Hamel».

    Tout en rappelant que les RG se sont vu, il y a quelques années, retirer les enquêtes d'habilitation concernant la promotion des hauts cadres de l'État, au profit de la Police judiciaire, par le ministère de l'Intérieur, les mêmes sources ont indiqué que «la réhabilitation des renseignements généraux de la police aujourd'hui s'expliquerait par l'urgence d'orienter l'action de la police vers la prévention: un thème qui revêt une importance capitale dans la conjoncture actuelle».

    Après l'éviction du chef de la DGSN, le général-major Abdelghani Hamel, le 26 juin, le nouveau chef de la police algérienne, le colonel Mustapha Lahbiri, fraîchement nommé par le Président de la République, a procédé à d'autres changements dans les directions de la sûreté de plusieurs wilayas (Alger, Tipaza, Boumerdès, Bouira, Tizi Ouzou, Tlemcen, Mostaganem et Oran). Il a aussi limogé le directeur national des RG, Djilali Boudalia, et nommé à sa place Slimane Benyettou.

    Lire aussi:

    Algérie: que cachent les changements dans les services de sécurité?
    Après la DGSN et la gendarmerie, l’armée dans le viseur du Président Bouteflika
    Le directeur de la police algérienne reçoit une 3e distinction internationale au Portugal
    Tags:
    lutte contre la corruption, renseignement intérieur, police, réformes, Renseignements généraux de la police (Algérie), DGSN, abdelghani hamel, Mustapha Lahbiri, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik