International
URL courte
13184
S'abonner

Le gouvernement chinois tirerait délibérément parti de son monopole sur certaines ressources naturelles pour saper la base industrielle de la défense américaine, selon Foreign Policy.

Selon une étude menée par le département américain de la Défense à l'intention de Donald Trump, le gouvernement chinois met délibérément à profit son monopole sur certaines ressources naturelles afin de saper la base industrielle de la défense américaine, ont indiqué des sources à Foreign Policy avant la publication de l'étude.

«La Chine a organisé ses exportations de ressources et sa politique commerciale dans le secteur manufacturier afin de saper le potentiel des États-Unis dans les domaines d'importance critique», a déclaré une source du magazine.

Le média cite à titre d'exemple la situation du perchlorate d'ammonium, un composé clé du combustible des fusées, des missiles stratégiques et des missiles balistiques intercontinentaux. La Chine, qui contrôle une grande part de l'offre mondiale de ce composé, le vend à des prix «artificiellement bas», torpillant la situation de l'unique fournisseur américain.

La publication du document est attendue prochainement.

La guerre commerciale entre Pékin et Washington a connu une escalade depuis cet été, Donald Trump faisant fi des multiples mises en garde sur les risques pour les entreprises américaines et la croissance mondiale.

La dernière attaque lancée lundi 1er octobre contre Pékin porte à plus de 250 milliards de dollars les marchandises chinoises frappées de nouvelles taxes. Cela représente environ la moitié des exportations annuelles de la Chine vers les États-Unis.

Le géant asiatique a répliqué à chacune des mesures prises par Washington. Et surtaxe désormais des produits américains représentant 110 milliards de dollars d'importations annuelles. Cela représente la quasi-totalité de ce que la Chine importe des États-Unis.

En plus, le 20 septembre dernier Washington a imposé des sanctions envers le Département du développement de l'équipement, branche de l'armée chinoise, après l'achat par Pékin d'avions de combat Su-35 et de missiles sol-air S-400 à Rosoboronexport, principal exportateur russe d'armements.

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
L’homme et la femme les plus riches du monde sont Français, selon Forbes
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
défense, monopole, département américain de la Défense, Donald Trump, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik