Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeaux de la Chine et des USA

    Les livraisons de pétrole en Chine en provenance des États-Unis «complètement arrêtées»

    © REUTERS / Hyungwon Kang
    International
    URL courte
    24844

    Sur fond de guerre commerciale qui fait rage entre la Chine et les États-Unis, les livraisons de brut américain à destination de la Chine ont été totalement interrompues, a annoncé Reuters, se référant à l'entreprise chinoise de transport maritime China Merchants Energy Shipping.

    Les livraisons de pétrole en Chine en provenance des États-Unis ont été entièrement arrêtées dans le cadre du conflit commercial qui déchire les deux pays, a fait savoir ce mercredi l'agence Reuters, se référant à Xie Chunlin, président de l'entreprise chinoise de transport maritime China Merchants Energy Shipping (CMES).

    «Avant [la guerre commerciale, ndlr] c'était une bonne affaire, mais maintenant elles sont complètement arrêtées», a-t-il constaté au sommet annuel du Forum maritime à Hong Kong.

    Les données de suivi des navires dans Refinitiv Eikon ont confirmé que les livraisons de brut américain vers la Chine s'étaient arrêtées en septembre, alors qu'elles avaient démarré il y a seulement deux ans.

    «C'est malheureusement arrivé, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. Sûr que pour le secteur maritime cela n'a rien de bon», a constaté Xie Chunlin.

    La guerre commerciale entre Pékin et Washington a connu une escalade depuis cet été. La dernière attaque lancée lundi 1er octobre contre Pékin porte à plus de 250 milliards de dollars les marchandises chinoises frappées de nouvelles taxes, soit environ la moitié des exportations annuelles de la Chine vers les États-Unis.

    Le géant asiatique a répliqué à chacune des mesures prises par Washington. Et surtaxe désormais des produits américains représentant 110 milliards de dollars d'importations annuelles, soit la quasi-totalité de ce que la Chine importe des États-Unis. En plus, le 20 septembre dernier Washington a imposé des sanctions envers le Département du développement de l'équipement, branche de l'armée chinoise, après l'achat par Pékin d'avions de combat Su-35 et de missiles sol-air S-400 à Rosoboronexport, principal exportateur russe d'armements.

    Lire aussi:

    Ce cadeau de Cristiano Ronaldo aux Palestiniens pour le ramadan
    À Reims, une femme tombe au passage des policiers, BFMTV suspend l’image
    Arnold Schwarzenegger violemment frappé en Afrique du Sud (vidéo)
    Tags:
    taxes, guerre commerciale, pétrole, livraisons, Su-35, S-400, Rosoboronexport, Pékin, Washington, Hong Kong, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik