Ecoutez Radio Sputnik
    Les Pays-Bas ont expulsé quatre Russes soupçonnés d'une cyberattaque contre l'OIAC

    Les Pays-Bas ont expulsé quatre Russes soupçonnés d'une cyberattaque contre l'OIAC

    © AFP 2019 Bart Maat / ANP
    International
    URL courte
    18336

    La ministre néerlandaise de la Défense, Ank Bijleveld, a déclaré que les quatre Russes avaient tenté de mener une cyberattaque contre l'OIAC et qu'ils avaient été expulsé hors du pays.

    La Défense néerlandaise a annoncé avoir déjoué une opération russe qui avait visé en avril l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) basée à La Haye et expulsé quatre Russes possédant des passeports diplomatiques.    

    Selon la ministre néerlandaise de la Défense, Ank Bijleveld, les Russes ont été expulsés du territoire des Pays-Bas le 13 avril dernier.

    Le renseignement néerlandais suggère que les services russes auraient tenté d'obtenir des informations relatives à l'enquête de l'OIAC sur l'empoisonnement des Skripal. Elle a en outre déclaré que les agents russes avaient tenté également d'obtenir des documents relatifs à l'enquête sur le crash du Boeing malaisien MH-17.   

    D'après la Défense néerlandaise, les Russes ont installé une voiture remplie d'équipements électroniques sur le parking d'un hôtel voisin de l'OIAC à La Haye afin de tenter de pirater son système informatique. 

    Bien que «le renseignement néerlandais ne révèle pas normalement ce type d'opérations de contre-espionnage», «le gouvernement néerlandais estime que l'implication de ces agents du renseignement est extrêmement préoccupante», a déclaré Mme Bijleveld.    

    Le Royaume-Uni a aidé les Pays-Bas  à exécuter l'opération, a-t-elle ajouté.

    Selon l'ambassade de Russie à Londres, les déclarations de la diplomatie britannique sur les cyberattaques russes sont une «grosse désinformation de l'opinion publique britannique et mondiale».

    Auparavant, le ministère britannique des Affaires étrangères avait déclaré que les autorités britanniques «avec un degré élevé de certitude» estimaient que le service de renseignement militaire russe (GRU) avaient organisé une série de cyberattaques à travers le monde, y compris au Royaume-Uni, et qu'il, avec ses alliés, était prêt à y répondre.

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    expulser, cyberattaque, OIAC, Pays-Bas, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik