Ecoutez Radio Sputnik
    Elon Musk

    «Brillant entrepreneur, Elon Musk a toutefois besoin d’une supervision adulte»

    © AP Photo / Chris Carlson
    International
    URL courte
    450

    Le patron de Tesla quitte son poste de président du conseil d'administration de l'entreprise sur requête de la Securities and Exchange Commission. Elon Musk devra aussi verser 20 millions de dollars d’amende pour avoir provoqué la chute des titres par un tweet. Sputnik en a discuté avec John Coffee, professeur de droit à la Columbia Law School.

    La plainte déposée par la Securities and Exchange Commission (SEC) contre Elon Musk était tout à fait justifiée, ses déclarations ayant provoqué l'instabilité des marchés, a déclaré à Sputnik John Coffee, directeur du centre de gestion corporative d'une école de droit américaine.

    «Il reste toutefois directeur général et a, de toute évidence, de l'influence sur la société qu'il a fondée. […] À mon avis, c'est une décision tout à fait raisonnable qui montre que malgré toutes ses sorties, aucun fait de fraude de sa part n'a été révélé», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'expliquer qu'Elon Musk n'avait pas essayé de voler l'argent des actionnaires et n'avait pas tiré des revenus malhonnêtes.

    «Il ne faisait que des déclarations qui ne reposaient pas sur des faits, mais sur des hypothèses et des espoirs non fondés. […] Brillant entrepreneur, Elon Musk a toutefois besoin d'une supervision adulte. Il est tout simplement un homme trop impulsif», a résumé M.Coffee.

    La Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme américain de la bourse, avait déposé une plainte la semaine dernière contre Elon Musk, estimant qu'il avait trompé les investisseurs en assurant dans un tweet du mois d'août qu'il comptait retirer son entreprise de la bourse et avait même monté le financement de l'opération.

    Selon la SEC, il n'en était rien et les investisseurs ont pâti des fluctuations du titre, qui avait au final très fortement reculé, liées à cette annonce surprise de M.Musk, sur laquelle il était d'ailleurs revenu quelques jours après.

    Mais fin septembre, Elon Musk et la SEC ont finalement scellé un accord mettant fin aux poursuites, en échange de quoi M.Musk abandonnait la présidence du conseil d'administration de l'entreprise qu'il a fondée, en conservant néanmoins le poste de directeur général. Tesla et son patron doivent en outre payer chacun 20 millions de dollars d'amende.

    Lire aussi:

    Blocages: la twittosphère lance un défi à Elon Musk et à… Twitter
    Elon Musk accusé de fraude par le gendarme de la Bourse américaine
    La vérité éclate-elle au grand jour? Musk risque de payer pour un «fake tweet»
    Tags:
    tweet, présidence, bourse, surveillance, Securities and Exchange Commission (SEC), Columbia Law School, Sputnik, John Coffee, Elon Musk, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik