Ecoutez Radio Sputnik
    Delhi

    Livraisons de S-400 russes en Inde: Delhi réagit aux menaces de Washington

    © AFP 2018 SAJJAD HUSSAIN
    International
    URL courte
    321433

    Malgré la menace de possibles sanctions américaines, l’Inde ne renoncera pas à l’achat de systèmes de missiles sol-air russes S-400, a déclaré un général indien. Selon lui, Delhi est capable de défendre ses intérêts.

    Les autorités indiennes entendent poursuivre «une politique indépendante» en ce qui concerne l'achat de systèmes russes de défense antiaérienne S-400, a déclaré le général Bipin Rawat, chef d'état-major de l'armée indienne, cité par The New Indian Express.

    «Oui, nous savons que des sanctions peuvent nous être imposées, mais nous menons une politique indépendante», a-t-il affirmé à l'issue de son déplacement de six jours en Russie.

    Ajoutant également que Moscou était intéressé par une coopération avec Delhi en matière de Défense, l'Inde ayant une armée forte et capable de défendre ses intérêts propres.

    Le 5 octobre dernier, Vladimir Poutine et Narendra Modi avaient signé un contrat prévoyant la livraison de cinq régiments de S-400 Triumph, dont le montant s'élève à plus de 5,4 milliards de dollars.

    Pour rappel, en août 2017, les États-Unis avaient adopté une loi de lutte contre les adversaires de l'Amérique par les sanctions (CAATSA), qui entre autre menace de sanctions secondaires les pays achetant des armes russes.

    Lors de son intervention à la Fondation Carnegie pour la paix internationale à Washington, début septembre, le secrétaire adjoint américain à la Défense pour les affaires sécuritaires en Asie-Pacifique, Randall Schriver, avait estimé qu'il ne pouvait pas garantir à l'Inde qu'elle serait exemptée de la loi CAATSA.

    Lire aussi:

    Trump promet à l’Inde que sa réponse à l’achat de S-400 à la Russie ne tardera pas
    Les USA menacent l’Inde de sanctions pour un éventuel achat des systèmes russes S-400
    L’Inde serait partante pour acheter des S-400 russes
    Tags:
    livraisons d'armes, sanctions, S-400, Bipin Rawat, Narendra Modi, Vladimir Poutine, New Delhi, Washington, Moscou, Inde, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik