International
URL courte
11701
S'abonner

Évoquant une éventuelle offensive pour la libération d’Idlib, dernier fief syrien encore aux mains des terroristes, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Verchinine a affirmé que tout serait fait afin d’éviter les souffrances des civils.

En cas d'offensive dans la province syrienne d'Idlib, il devrait s'agir d'opérations de précision et non de manœuvres d'envergure, a déclaré à Sputnik le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Verchinine.

«Nous comptons éviter les souffrances civiles provoquées par des hostilités d'envergure», a-t-il indiqué. Prié de préciser s'il sous-entendait l'éventualité de frappes de précision, le responsable russe a répondu par l'affirmative.

Bachar el-Assad
© Photo. Press Service of the President of Syria
Le gouvernorat d'Idlib se trouve entre les mains des terroristes du Front al-Nosra* depuis 2015. Les membres des groupes radicaux qui avaient refusé de se rendre aux forces gouvernementales syriennes lors des opérations antiterroristes à Alep, à Homs et dans la Ghouta orientale ont été évacués par des couloirs humanitaires aux termes des accords sur la réconciliation.

Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdoğan se sont précédemment entendus à Sotchi afin de mettre en place une zone démilitarisée large de 15 à 20 km le long de la ligne de contact entre les forces gouvernementales et les groupes d'opposition armés dans le gouvernorat d'Idlib d'ici au 15 octobre prochain. Les ministres de la Défense des deux pays ont signé de leur côté un mémorandum sur la stabilisation de la situation dans la zone de désescalade d'Idlib. Téhéran a de son côté constaté que l'accord entre la Russie et la Turquie sur la Syrie avait aidé à prévenir une guerre à Idlib.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Tags:
offensive, Sergueï Verchinine, Idlib, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook