International
URL courte
4550
S'abonner

Plusieurs terroristes restent encore retranchés sur le terrain rocheux abritant des volcans éteins d’al-Safa, dans le sud de la Syrie. Les djihadistes bénéficiant des particularités du relief pour s’abriter, l’armée recourt à l’aviation et cherche à les couper des points d’eau.

Les troupes syriennes cherchent à déloger les derniers terroristes retranchés dans la zone rocheuse de Tulul al-Safa dans le désert de Soueïda, dans le sud du pays, relate un correspondant de Sputnik présent sur place.

Les blindés étant impuissants dans ce secteur, les soldats passent au peigne fin, étape après étape, les roches, les grottes ainsi que des passages souterrains où pourraient s'abriter les terroristes.

Une légende locale veut que ce soit là que se trouvaient Sodome et Gomorrhe, ces villes détruites par la colère du Créateur. Quoi qu'il en soit, à l'intérieur d'une épaisse couche basalte, les chercheurs trouvent des centaines de squelettes d'hommes victimes d'une éruption soudaine.

Les combats pour reprendre ce secteur du désert aux mains de Daech* ne cessent pas depuis le mois de juin. L'armée a d'abord mis en déroute les djihadistes déployés sur le terrain dégagé. Ils se sont alors massés dans des zones rocheuses, installant des dépôts alimentaires et de munitions.

La hauteur, un ancien volcan, a servi aux terroristes de forteresse naturelle, leur permettant de s'abriter dans des fissures. C'est alors qu'est intervenue l'aviation pour bombarder les fortifications de l'ennemi. Le véritable tournant a été marqué par la reprise des sources d'eau potable. Coupés d'eau, les djihadistes ont commencé à se retirer, abandonnant leurs positions sans combattre.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Plus de 20.000 manifestants pour réclamer justice pour Adama, des gaz lacrymogènes tirés
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Violent incendie dans le IIe arrondissement de Paris - vidéo
Tags:
armée, combat, champ volcanique, Tulul al-Safa, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook