Ecoutez Radio Sputnik
    La Syrie

    Les USA auraient trouvé un moyen censé évincer l’Iran et la Russie de Syrie

    © Sputnik . Alexander Makarov
    International
    URL courte
    6815226

    Une nouvelle stratégie de guerre, qui ferait objet de discussion au sein de l’administration américaine, viserait à combattre la présence militaire iranienne en Syrie au moyen de sanctions imposées sur les sociétés iraniennes et russes impliquées dans la reconstruction du pays.

    L'administration Trump est en train d'élaborer une nouvelle stratégie d'actions en Syrie, affirme la chaîne américaine NBC en se référant à des sources proches du dossier.

    Selon le média, ce nouveau document n'autoriserait pas l'armée américaine à attaquer les militaires iraniens et les groupements contrôlés par Téhéran. Cette stratégie serait fondée sur les efforts politiques et diplomatiques visant à «chasser l'Iran de Syrie en exerçant une pression financière» sur lui.

    La chaîne américaine indique que Washington pourrait sanctionner les entreprises iraniennes et russes participant à la reconstruction de la Syrie.

    Les États-Unis avait imposé mardi des sanctions sur 20 sociétés et banques iraniennes qui, selon Washington, accordaient une aide financière à Basij, branche des Gardiens de la révolution islamique, qui présumément envoie des enfants soldats en Syrie.

    Fin septembre, lors de la réunion du Conseil de sécurité de l'Onu sur la non-prolifération, le Président américain avait exprimé sa reconnaissance à Moscou, Téhéran et Damas pour avoir «ralenti» leur attaque dans le gouvernorat d'Idlib. Néanmoins, il avait déclaré que les États-Unis continueraient d'introduire de sévères sanctions contre toutes les activités «malintentionnées» de l'Iran.

    Lire aussi:

    Trump remercie la Russie, l’Iran et la Syrie «d'avoir ralenti» leur attaque à Idlib
    Les États-Unis prononcent de nouvelles sanctions contre l'Iran
    «Сonséquences imprévues»: comment les sanctions US contre l'Iran frapperont UE
    Tags:
    reconstruction, sanctions, Donald Trump, Iran, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik