Ecoutez Radio Sputnik
    Le Kosovo est la Serbie

    Un ministre serbe sur l’ambassadeur US: «plus le potiron est vide, plus on est impudent»

    © AFP 2018 Alexa Stankovic
    International
    URL courte
    4410

    Le ministre serbe de la Défense a rappelé dans un communiqué à l'ambassadeur américain en Serbie que «la Serbie n'était pas une colonie et qu'il ne pouvait pas piétiner sa dignité», en guise de réponse à ses récentes assertions sur l’indépendance du Kosovo.

    Lundi dernier Kyle Scott, l'ambassadeur américain à Belgrade avait déclaré lors d'une réunion économique en réponse à la question d'un journaliste serbe: «Nous reconnaissons le Kosovo comme un pays indépendant et souverain».

    Or, ses propos ne sont pas passés inaperçu, loin s'en faut, relatent les médias serbes. Aleksandar Vulin, le ministre serbe de la Défense, a fustigé dans un communiqué que «M. Scott avait oublié dans son arrogance que la Serbie n'était pas une colonie et qu'il ne pouvait pas piétiner sa dignité» et l'a tourné en dérision en faisant allusion au proverbe serbe «plus le potiron est vide, plus on est impudent».

    Selon M. Vulin, si M. Scott avait fait cette déclaration devant le président serbe Aleksandar Vucic, «il aurait été défénestré la tête en avant» depuis le bâtiment gouvernemental à Belgrade.

    «Dans ce cas, la Serbie pourrait voir qui s'inquiète de la Serbie et qui s'inquiète de son bas du dos», a ironisé le ministre.

    Placée sous administration de l'Onu en 1999, la province du Kosovo, historiquement serbe mais peuplée majoritairement d'Albanais, a proclamé son indépendance vis-à-vis de Belgrade en 2008. Ce statut n'est cependant pas reconnu par 35 pays, dont la Russie, la Chine et l'Espagne.

    Lire aussi:

    Unification Albanie-Kosovo, une menace pour la paix en Europe
    Redécouper à l'infini les frontières des Balkans: un jeu qui est allé trop loin?
    La Défense serbe à Sputnik: dans les Balkans, une parole peut se transformer en balle
    Tags:
    Kosovo, États-Unis, Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik