Ecoutez Radio Sputnik
    Les drapeaux algérien et français

    Relations entre Alger et Paris: la politique c’est une chose, le business en est une autre

    © AFP 2018 JOEL SAGET
    International
    URL courte
    580

    Dans les relations entre l’Algérie et la France, on ne mélange pas la politique avec l’économie, a affirmé un professeur algérien en soulignant qu’il n’y avait aucune crise économique entre les deux pays.

    Contrairement à ce que laisseraient entendre le problème des visas, la surveillance des ambassades et les déclarations de l'ancien chef de la DGSE, il n'y a pas de crise économique entre l'Algérie et la France, a déclaré le 16 octobre Mourad Goumiri, professeur en science économique lors de son passage sur Radio Maghreb.

    «Je ne considère pas qu'il y a une crise entre l'Algérie et la France», a déclaré le spécialiste. «Effectivement, il y a certains éléments qui se sont superposés dans un laps de temps relativement court, ce qui crée des tiraillements ici et là, mais au niveau économique les choses sont claires», a-t-il ajouté.

    Évoquant l'état des lieux des relations économiques entre Alger et Paris, M.Goumiri a souligné que «vous avez une balance commerciale avec la France avec une famille de produits et vous les mesurez en disant qu'il y a tant à l'import et tant à l'export». «Quand on regarde ces éléments, on ne peut pas parler de crise», a-t-il encore précisé en soulignant «que sur le plan économique et financier les relations se sont renforcées» durant toute la période Bouteflika d'une manière corrélée à l'augmentation du prix du pétrole.

    Pour rappel, des tensions politiques sont apparues dernièrement entre l'Algérie et la France liées notamment à la question de restriction de visas pour les Algériens, la levée par les deux pays des dispositifs de surveillance des ambassades et les déclarations de Bernard Bajolet, l'ancien ambassadeur de France à Alger et ex-chef de la DGSE, concernant la santé du Président Abdelaziz Bouteflika.

    Lire aussi:

    Santé de Bouteflika: le Premier ministre algérien évoque la visée de l’ex-chef de la DGSE
    L’ex-chef de la DGSE remet une deuxième couche: le pouvoir en Algérie est «momifié»
    Algérie-France: l’ex-chef de la DGSE évoque deux raisons qui bloquent les relations
    Tags:
    économie, relations bilatérales, France, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik