International
URL courte
Traité FNI (137)
441167
S'abonner

Donald Trump a déclaré que les États-Unis se retireraient du Traité russo-américain sur l'élimination des missiles à courte et moyenne portée (FNI), d'après les médias.

Les États-Unis se retireront du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), a déclaré le Président Donald Trump devant les journalistes réunis à Elko, dans le Nevada.

Il a expliqué cette décision par la violation présumée du traité par la Russie.

D'après le Président américain, les États-Unis doivent développer leurs armes.

Le journal The New York Times a annoncé vendredi que Washington envisageait de se retirer du Traité sur FNI et que le conseiller du Président pour la sécurité nationale John Bolton en informerait Moscou lors de sa visite en Russie prévue pour le début de la semaine prochaine.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait précédemment indiqué que Moscou avait des questions sérieuses à poser aux États-Unis à propos de certains «écarts» que les Américains se permettaient en appliquant le Traité.

Signé le 8 décembre 1987 par le Président américain Ronald Reagan et le secrétaire général du Parti communiste Mikhaïl Gorbatchev, le Traité FNI visait à détruire en trois ans les missiles d'une portée de 500 à 5.500 km. En mai 1991, les conditions prévues par l'accord ont été remplies: l'Union soviétique a détruit plus de 1.700 missiles balistiques et de croisière basés au sol, et Washington 859. Conclu pour une durée indéterminée, le Traité permet à chacune des parties de le quitter en justifiant l'indispensabilité de son geste. Ces 30 dernières années, Moscou et Washington ne cessent d'échanger des piques, s'accusant mutuellement de violer le document et menaçant de s'en retirer.

Dossier:
Traité FNI (137)

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
La journée des câlins «dégénère» sur le plateau de TPMP d’Hanouna - vidéo
Un Algérien et une Marocaine interpellés pour adultère, ils risquent jusqu’à deux ans de prison au Maroc
Chef d'état-major français: tuer le général iranien Soleimani en Irak n'était «pas une bonne idée»
Tags:
Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), armes nucléaires, Donald Trump, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik