International
URL courte
14582
S'abonner

Agissant avec l’autorisation de l’Onu, la Russie est prête à continuer de former les soldats de l’armée en Centrafrique à la demande des pouvoirs du pays, a annoncé le représentant spécial du Président russe pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord, Mikhaïl Bogdanov.

Moscou est prêt à envoyer des instructeurs militaires supplémentaires en République centrafricaine si ce pays en a besoin, a déclaré le représentant spécial du Président russe pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord, Mikhaïl Bogdanov.

«S'il faut plus d'instructeurs, il y en aura plus, s'il en faut moins, il y en aura moins», a-t-il déclaré en répondant à la question sur le possible envoi de 60 instructeurs supplémentaires en Centrafrique.

Et d'ajouter: «il y a des instructeurs russes en République centrafricaine, l'envoi de nouveaux instructeurs dépend de la position du gouvernement de ce pays, des autorités légitimes.»

En outre, comme l'a indiqué Mikhaïl Bogdanov, la Russie est prête à continuer de promouvoir un règlement politique en République centrafricaine en coordination totale avec les autorités de ce pays.

«Oui, bien sûr [nous sommes prêts à aider à la mise en place d'un règlement politique, ndlr]. Nous avons participé à plusieurs réunions qui se sont tenues à Khartoum, il y a la dénommée Déclaration de Khartoum. Nous avons contribué au succès de cette réunion, il y avait nos représentants. Bien sûr, nous sommes prêts à continuer à la promouvoir. Nous agissons en pleine coordination avec le gouvernement légal, avec le Président de la République centrafricaine», a précisé Mikhaïl Bogdanov.

Au début de l'année 2018, cinq militaires et 170 ressortissants russes ont été dépêchés sur place pour entraîner les militaires centrafricains. En outre, à la demande de la République centrafricaine, la Russie a accordé à ce pays une aide militaire et technique à titre gratuit.

Selon le ministère russe des Affaires étrangères, cette aide a été accordée en «stricte conformité avec le régime des sanctions imposé par le Conseil de sécurité de l'Onu à l'égard de ce pays».

Lire aussi:

«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Renaud sort une chanson surprise où il défend le Pr Raoult - vidéo
«Lâches», «sans-c***lles»: Brigitte Bardot s’en prend au gouvernement et se dit «écœurée» par l’état de la France
Tags:
instructeurs, Mikhaïl Bogdanov, Khartoum, République centrafricaine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook