Ecoutez Radio Sputnik
    George Soros

    Un engin explosif retrouvé dans une résidence de George Soros

    © AP Photo / Kevin Wolf
    International
    URL courte
    22452

    Un engin explosif a été découvert le 22 octobre dans une boîte aux lettres près de la maison du milliardaire George Soros, située dans le comté de Westchester (État de New York), ont annoncé les autorités locales.

    Un engin explosif a été retrouvé lundi dernier près du domicile de George Soros dans le comté de Westchester, relate le journal The New York Times.

    L'engin n'a pas explosé et la brigade de déminage arrivée sur les lieux l'a «fait exploser de manière proactive», a indiqué un porte-parole de la police.

    Selon les forces de l'ordre, le colis suspects a été découvert aux alentours de 15h45 et les services compétents ont tout de suite répondu à l'appel.

    «Un employé de la résidence a ouvert le colis et a retrouvé ce qui semblait être un engin explosif», a précisé la police dans un communiqué. «L'employé a mis le colis dans une zone boisée et a appelé la police de Bedford.»

    M.Soros n'était pas chez lui au moment de l'incident.

    La police a transmis le dossier en question au FBI, qui n'a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires. Dans un tweet publié lundi soir, le bureau new-yorkais du FBI a assuré qu'il menait une enquête «dans et aux alentours d'une résidence à Bedford» et qu'il n'y avait aucune menace pour la sécurité publique.

    Depuis l'investiture du Président Trump, une foule d'observateurs de gauche a saisi toutes les occasions pour le défier pour divers prétextes, en déposant des dizaines de plaintes contre le Président. La plupart de ces organisations sont censées être financées par George Soros, ce qui pose la question de savoir si ces groupes luttent pour des valeurs démocratiques ou s'ils essayent simplement de compliquer le mandat de Trump.

    En début d'année, George Soros avait particulièrement critiqué Facebook et Google, compagnies avec lesquelles il cherche à présent à établir un dialogue. Le milliardaire accusait alors ces dernières de manipuler l'opinion pour en tirer un profit financier. De plus, il a qualifié les compagnies technologiques de «menace à la démocratie moderne si elles décidaient de s'unir avec les gouvernements de certains pays».

    Lire aussi:

    Faire sauter un milliardaire: qui menace George Soros?
    Un dispositif explosif trouvé dans un colis envoyé aux Clinton, selon The New York Times
    À Davos, George Soros prédit le futur de Donald Trump
    Tags:
    bombe artisanale, George Soros, New York, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik