Ecoutez Radio Sputnik
    Missiles américains Tomahawk. Photo d'archive

    L’Europe se mettra en danger si elle accepte de déployer des missiles US, selon Poutine

    © AFP 2018 Vincent Yu
    International
    URL courte
    581613

    Les pays européens se mettront en danger en s’exposant à une possible riposte de la part de la Russie s’ils acceptent de déployer des missiles américains sur leur territoire, a déclaré le Président russe lors d’un point presse avec le Président du Conseil italien qui s’est déroulé à Moscou.

    Lors d’une conférence de presse avec Giuseppe Conte qui a eu lieu ce mercredi soir, Vladimir Poutine a annoncé qu’il n’excluait pas la possibilité d’une riposte au cas où l’Europe accepterait de déployer sur son sol des missiles américains suite à une sortie éventuelle des États-Unis du Traité FNI.

    Le Président russe a notamment indiqué que les pays européens «devront comprendre qu’ils s’exposent à une possible réponse sur leur propre territoire».

    «Je ne comprends pas s’il est nécessaire d’amener l’Europe à un tel degré de danger. En réalité, je ne vois aucune raison à cela», a souligné le Président russe.

    Donald Trump a annoncé samedi son intention de retirer son pays du traité FNI, accusant Moscou de le violer et soupçonnant la Chine de développer activement des armes. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov ainsi que le signataire russe historique de ce document, Mikhaïl Gorbatchev, ont averti Washington du danger de cette initiative, évoquant la possibilité d'une riposte.

    Signé le 8 décembre 1987 par le Président américain Ronald Reagan et le secrétaire général du Parti communiste d’Union soviétique Mikhaïl Gorbatchev, le Traité FNI visait à détruire en trois ans les missiles d'une portée de 500 à 5.500 km.

    Lire aussi:

    Macron et Trump discuteront avec Poutine du Traité FNI, selon Bloomberg
    Moscou: une possible sortie des USA du Traité FNI serait une «dangereuse erreur»
    L’Otan serait défavorable au retrait des USA du Traité FNI
    Tags:
    danger, Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), Giuseppe Conte, Vladimir Poutine, Europe, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik