Ecoutez Radio Sputnik
    Deir ez-Zor, Syrie

    La Défense russe révèle les capacités techniques des terroristes en Syrie

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    International
    URL courte
    5450

    Selon le ministère russe de la Défense, les terroristes en Syrie ont un équipement spécial afin d’accéder aux radiofréquences utilisées par l’aviation russe. Et comme l’a remarqué le vice-ministre de la Défense, les terroristes ne le créent pas dans des conditions artisanales.

    Les terroristes en Syrie ont les moyens techniques permettant d'atteindre les radiofréquences utilisées par l'aviation russe, a déclaré le vice-ministre russe de la Défense, Alexandre Fomine, lors du 8e Forum de Xiangshan pour la sécurité qui se tient à Pékin du 24 au 26 octobre.

    «Je veux dire que les terroristes [en Syrie, ndlr.] ont même des moyens techniques permettant d'accéder aux radiofréquences utilisées par notre aviation. Alors qu'un équipement spécial est nécessaire à ces fins», a indiqué Alexandre Fomine.

    M. Fomine a souligné qu'ils ne le faisaient «pas à genoux, ni dans un désert syrien».

    Les États-Unis et leurs alliés, tels que le Qatar et l'Arabie Saoudite, ont soutenu les groupes armées luttant contre le gouvernement du Président syrien Bachar el-Assad pendant les sept ans de la guerre en Syrie, les entraînant et leur livrant des armements et du matériel militaire. Le ministère russe de la Défense a indiqué à plusieurs reprises que ces armes étaient souvent tombées entre les mains des groupes islamistes radicaux et terroristes, dont Daech* et Front al-Nosra*. Washington a reconnu que ce problème était réel mais n'a pas pour autant mis un terme à ses livraisons.

    * Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Les armes russes connaissent un engouement depuis l'opération en Syrie
    La Défense russe explique quel traitement réserver aux terroristes
    Terroristes en Syrie: les USA en consultations permanentes avec la Russie et la Turquie
    Tags:
    terrorisme, Alexandre Fomine, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik