Ecoutez Radio Sputnik
    Un sous-marin russe

    L’efficacité des sous-marins russes évaluée par un amiral US

    © Photo. Press-service of JSC "PO "Sevmas"
    International
    URL courte
    3291

    Les sous-marins russes de dernière génération sont «meurtriers et silencieux» et représentent un danger, affirme l’amiral américain James Foggo, en commentant l’élargissement de la présence russe dans l’Atlantique et dans l’Arctique.

    James Foggo, le commandant des United States Naval Forces Europe, est revenu sur les capacités des sous-marins russes de dernière génération, des sous-marins qui représentent, selon lui, un défi de taille pour les États-Unis dans l'Atlantique ainsi que dans l'Arctique.

    «Ils nous font comprendre qu'ils sont là. Ils opèrent en nombre beaucoup plus important et dans des endroits où ils n'allaient pas jusqu'à présent», a-t-il déclaré, cité par CNN.

    Selon M. Foggo, les sous-marins russes de nouvelle génération sont «meurtriers et silencieux». Parmi les plus récents, on compte ainsi la classe Boreï: des bâtiments à propulsion nucléaire quasiment silencieux et capables de tirer des missiles balistiques.

    «La classe Boreï est l'un des principaux piliers de la force de dissuasion nucléaire sous-marine russe, à l'instar des sous-marins américains lanceurs d'engins de classe Ohio», écrit CNN.

    M. Foggo a également souligné que les sous-marins russes dernier cri sont dotés de missiles de croisière Kalibr qui seraient capables d'atteindre des cibles dans presque toutes les capitales européennes.

    «Pourraient-ils le faire? Je ne le pense pas, mais nous devons néanmoins savoir où ils se trouvent à chacun instant», a-t-il conclu.

    L'Arctique fait désormais partie des intérêts territoriaux et militaro-stratégiques de certain pays, a déclaré le 31 août le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

    Selon lui, cela peut augmenter la probabilité de conflit dans cette région. Dans ce contexte, Moscou est prêt à prendre les mesures nécessaires. Il a ajouré qu'en dehors des brise-glaces russes, les États-Unis, la Chine, l'Allemagne, la Suède et la Corée du sud en possèdent aussi en Arctique.

    Pour réagir aux menaces actuelles et futures, la flotte du Nord de la marine russe continue de développer des groupes de forces et troupes en Arctique dans le cadre du plan du ministère russe de la Défense.

    Lire aussi:

    Arctique: la possibilité de conflits augmentant, la Russie se dit prête à réagir
    Un amiral américain évalue l’efficacité des forces sous-marines russes
    La Russie développe un nouveau sous-marin nucléaire ultraperformant
    Tags:
    politique, conflit, sous-marin, défense, Arctique, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik