International
URL courte
26173
S'abonner

La coalition menée par les États-Unis a frappé lundi la ville syrienne de Hadjin avec des projectiles contenant du phosphore blanc, annonce l’agence SANA.

Hadjin a été frappée lundi par la coalition menée par les États-Unis. Des bombes contenant du phosphore blanc, substance dont l'utilisation militaire est interdite, ont été larguée sur cette ville du gouvernorat de Deir ez-Zor, indique l'agence SANA.

«La coalition internationale a effectué des frappes aériennes contre la ville de Hadjin, située dans le sud-est du gouvernorat de Deir ez-Zor, en utilisant du phosphore blanc», indique l'agence.

Précédemment, au moins cinq civils, dont deux enfants, ont été tués dimanche dans des frappes effectuées en Syrie par la coalition internationale dirigée par les États-Unis, a annoncé l'agence syrienne Sana en citant des sources locales.

Ce n'est pas la première fois que cette ville syrienne aurait été visée de cette manière par la coalition emmenée par les États-Unis. SANA a récemment fait savoir qu'elle avait déjà largué des bombes au phosphore blanc sur Hadjin le 13 octobre.

Auparavant, le Centre russe pour la réconciliation des parties syriennes en conflit avait annoncé que deux F-15 de l'US Air Force avaient frappé avec des bombes au phosphore Hadjin le 8 septembre dernier. La coalition avait alors démenti ces informations.

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Fiasco du vaccin français: «Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française»
Tags:
phosphore blanc, coalition, frappe aérienne, aviation, Deir ez-Zor, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook