Ecoutez Radio Sputnik
    Un membre du communauté druze parle à un membre des forces de sécurité israéliennes lors d'une manifestation contre les élections municipales dans le village de Majdal Chams

    Une grève générale annoncée sur le Golan pour protester contre les actions d'Israël

    © AFP 2018 JALAA MAREY
    International
    URL courte
    11372

    En signe de protestation contre les élections aux conseils locaux que l'Etat hébreu envisage d'organiser dans les villages druzes situés sur la partie du plateau du Golan qu'il occupe, ses habitants continueront leur sit-in pour affirmer leur attachement à la Syrie, écrit Sana.

    Les habitants des villages de Majdal Chams, Baqaatha, Massada et Ain Qenya, situés dans la partie du plateau du Golan occupée par Israël, continueront demain leur sit-in qui a pour but d'empêcher l'Etat hébreu d'y mettre en place des «élections aux conseils locaux» pour la première fois depuis le début de l'occupation.

    L'activiste Bishir al-Maqt a dénoncé dans une interview à l'agence syrienne Sana «les stratagèmes de l'occupation israélienne visant à judaïser le Golan».

    «Ces prétendues élections sont nulles et non avenues et n'ont aucune valeur et toutes les mesures prises par l'occupation au Golan n'ont pas d'importance» a déclaré M. al-Maqt.

    Il a indiqué que les forces israéliennes ont utilisé mardi des balles réelles et des bombes à gaz contre les participants à un sit-in qui avaient lieu devant une école secondaire de Majdal Chams où les autorités ont essayé d'organiser ces élections comme partout en Israël. Selon lui, un certain nombre de manifestants a été arrêtés.

    En 1981, le parlement israélien a adopté une loi sur le plateau du Golan proclamant unilatéralement la souveraineté israélienne sur ce territoire syrien qu'Israël contrôle depuis 1967. Le Conseil de sécurité des Nations unies n'a pas reconnu cette décision. Tout comme les Druzes qui ont notamment refusé d'accepter la nationalité israélienne. Sur les 23.000 habitants, seuls 9.000 environ sont citoyens de l'Etat hébreu, et ce uniquement parce que les personnes nées après 1990 la reçoivent automatiquement.

    Lire aussi:

    Israël aurait frappé une région syrienne près de Damas
    Un obus tiré depuis le territoire syrien tombe sur le Golan
    L'ambassade israélienne commente le déploiement de la police militaire russe dans le Golan
    Tags:
    Hauteurs du Golan, Israël, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik