Ecoutez Radio Sputnik
    La situation au Yémen

    Riyad a-t-il demandé à l’Onu de faire de la publicité en échange de son aide au Yémen?

    © Sputnik . Стрингер
    International
    URL courte
    336

    Selon un document attribué à l’Onu, l’Arabie saoudite aurait fait pression sur les organisations humanitaires actives au Yémen, exigeant que celles-ci fassent une publicité mettant en avant le fait que Riyad avait fourni de l’aide humanitaire à ce pays ravagé par la guerre.

    Un document interne de l'Onu, intitulé Plan de visibilité et qui n'a pas encore été rendu public, donnerait un aperçu sur le montant de l'aide humanitaire fournie en 2018 au Yémen et montre à quel point le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH) aurait été mis sous pression pour accepter les conditions de relations à long terme attachées aux sommes versées par l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, relate le journal The Guardian.

    En échange, l'Arabie saoudite aurait exigé du BCAH de faire une publicité promouvant l'action humanitaire de Riyad à l'échelle internationale en général, et dans les journaux américains The New York Times et The Guardian en particulier, indique le document présumé.

    «Nous considérons qu'il est très important de veiller à ce que nos chers compatriotes yéménites prennent connaissance de la provenance de toutes ces subventions. Il faudrait mettre davantage l'accent sur le renforcement du plan de visibilité locale en faisant appel aux médias locaux… afin que les donateurs obtiennent la reconnaissance méritée et ne soient pas éclipsés par la visibilité des agences du destinataire», d'après ce document.

    Le plan prévoirait que les Nations unies organisent des événements au siège de l'Onu axés sur la réponse humanitaire au Yémen et sur l'impact de tous les financements des donateurs. Selon le rapport, ces événements devraient mettre en avant les rôles de tous ces donateurs, en premier lieu celui de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis.

    Le document expose ensuite 48 conditions spécifiques que les agences des Nations unies ont accepté de prendre cette année pour faire connaître les activités saoudiennes couvrant cinq agences différentes liées à l'aide, telles que le Programme des Nations unies pour le développement, le BCAH, l'Organisation mondiale de la santé et l'Unicef.

    Une coalition régionale conduite par l'Arabie saoudite est engagée depuis plus de trois ans et demi dans une guerre contre les Houthis qui a fait plus de 10.000 morts, déplacé plus de trois millions de personnes et plongé le Yémen dans une crise humanitaire.

    Lire aussi:

    Yémen: «l’assaut d’Hodeïda va rajouter de la catastrophe à la catastrophe»
    Le Parlement européen vs l’Arabie Saoudite
    Suite à l’affaire Khashoggi, Washington détaille sa position sur la guerre au Yémen
    Tags:
    aide humanitaire, ONU, Arabie Saoudite, Yémen, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik