Ecoutez Radio Sputnik
    Production du pétrole

    Les USA décrochent la palme de leader pétrolier: la Russie doit-elle s’inquiéter?

    © Sputnik . Vitaly Timkiv
    International
    URL courte
    15630

    Inspirées par les prix élevés, les compagnies pétrolières américaines ont produit en moyenne 11,346 millions de barils par jour en août dernier, ce qui place les États-Unis en plus grand producteur au monde, d’après les données des autorités américaines. Mais Bloomberg estime que la Russie pourrait bientôt reprendre sa position.

    En août dernier, la production de pétrole américain a atteint 11,34 millions de barils par jour, tandis que la Russie ne produisait que 11,21 millions de barils journaliers, informe Bloomberg en se référant au rapport mensuel de l'Agence américaine d'information sur l'énergie.

    Selon le média, les États-Unis ont ainsi enregistré la hausse d'extraction la plus spectaculaire de leur histoire. En effet depuis août 2017, la production a augmenté de 2,1 millions de barils par jour. Cela s'explique par l'accélération du forage des gisements de pétrole de schistes, poussée par l'augmentation des prix.

    Néanmoins, Bloomberg indique qu'il est peu probable que les États-Unis réussissent à garder cette palme puisqu'en septembre la production russe a déjà atteint 11,37 millions de barils par jours, étant susceptible de dépasser les 11,4 millions de barils en octobre.

    La Russie et l'Arabie saoudite se sont engagées à renforcer leur production afin de compenser la baisse vénézuélienne et un possible déficit provoqué par le rétablissement des sanctions américaines contre l'Iran. La production américaine est également susceptible de suivre cette tendance. Selon un expert de Rystad AS cité par Bloomberg, même si le prix est de 55 dollars le baril, les États-Unis pourraient produire 16,5 millions de baril par jour en 2030.

    Lire aussi:

    Les Émirats fixent un objectif de production de pétrole journalière pour 2030
    Production pétrolière: l'Arabie saoudite passe devant les USA
    Pétrole: le prix du baril s'approche du pic enregistré en mai 2015
    Tags:
    hausse, production petrolière, prix du pétrole, déficit, pétrole, sanctions, Bloomberg, Arabie Saoudite, Iran, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik