Ecoutez Radio Sputnik
    Les drapeaux russe et européen

    Des médias allemands évaluent les dommages causés par les sanctions antirusses

    © Sputnik . Vladimir Sergeev
    International
    URL courte
    17301

    En Russie, «la terre se dérobe sous les pieds» des entreprises allemandes à cause des sanctions occidentales dont les conséquences seront ressenties pendant très longtemps, selon Deutsche Wirtschafts Nachrichten.

    Analysant les retombées des sanctions antirusses pour les entreprises allemandes, Deutsche Wirtschafts Nachrichten signale que suite à ces mesures restrictives, dont les conséquences seront ressenties pendant très longtemps, « la terre se dérobe sous leurs pieds».

    Julian Hinz, de l'Institut de l'économie mondiale de Kiel, a signalé que les restrictions avaient eu un effet très négatif sur le commerce entre la Russie et l'Allemagne. Il a précisé qu'à l'heure actuelle, le préjudice majeur n'est plus causé par les sanctions en tant que telles, mais par le départ de Russie de la plupart des banques allemandes, ce qui complique le financement du commerce entre les deux pays.

    L'institut de Kiel a calculé que l'économie allemande perdait mensuellement 727 millions de dollars à cause des sanctions antirusses, soit 0,8% du montant total des exportations.

    «De cette façon, près de 40% des dommages subis par l'Occident retombent sur l'Allemagne», constatent les experts.

    Le média souligne qu'il est difficile d'évaluer le montant des dommages qui seront causés aux entreprises allemandes par les nouvelles sanctions américaines contre la Russie. La chambre de commerce russo-allemande avait précédemment annoncé que les nouvelles sanctions pourraient aboutir à des pertes de «centaines de millions d'euros» à court terme et de plusieurs milliards d'euros à long terme.

    «Si les entreprises américaines et allemandes en Russie sont confrontées à davantage de problèmes pour mener les affaires, leur place sera occupée par des entreprises asiatiques, notamment chinoises», a déclaré le porte-parole de la chambre de commerce, Matthias Schepp.

    Les relations entre la Russie et les pays occidentaux se sont dégradées après le début du conflit en Ukraine et le rattachement de la Crimée à la Russie en 2014. L'Occident a imposé des sanctions contre la Russie, qui ont entraîné en riposte un embargo sur les importations européennes. Moscou a toujours souligné qu'il n'était en aucune façon partie prenante au conflit intérieur qui mine l'Ukraine depuis 2014.

    Ces derniers temps, des voix se font entendre de plus en plus souvent en Occident pour prôner la levée des sanctions antirusses et l'installation d'un dialogue d'égal à égal avec la Russie.

    Lire aussi:

    «Cheval mort», «levée progressive»… Les sanctions antirusses dans le viseur en Allemagne
    Sanctions américaines: les entreprises allemandes en Russie ont calculé leurs pertes
    Ministre italien: Rome sera «l’une des premières voix» contre les sanctions antirusses
    Tags:
    sanctions antirusses, préjudice, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik