International
URL courte
457
S'abonner

Rihanna a menacé d’entamer des poursuites judiciaires contre Donald Trump après que son tube Don’t Stop the Music ait été joué lors d’un meeting du Président à Chattanooga, a rapporté le magazine Rolling Stone.

L'équipe juridique de la chanteuse Rihanna a averti le Président américain qu'utiliser sans autorisation les chansons de leur cliente pendant des meetings était une violation des droits d'auteur, a annoncé le bimensuel Rolling Stone.

«Il a été porté à notre attention que le Président Trump avait utilisé des compositions musicales et des enregistrements [de Rihanna], y compris son tube Don't Stop the Music pendant un certain nombre d'événements politiques organisés aux États-Unis. Comme vous le savez ou devriez le savoir, Mme Fenty n'a pas donné son consentement à ce que M.Trump utilise sa musique. Une telle utilisation est donc illégale», a écrit l'équipe juridique de Rihanna dans la lettre adressée à l'avocat de Trump à la Maison Blanche et dont Rolling Stone s'est procuré une copie.

«L'utilisation non autorisée de la musique de Mme Fenty par Trump […] crée une fausse impression que Mme Fenty est affiliée, liée ou associée à Trump», poursuit la lettre.

Rolling Stone a ajouté que Rihanna avait apporté son soutien au candidat démocrate Andrew Gillum dans la course au poste de gouverneur de Floride.

Rihanna n'est pas la seule artiste à s'opposer à l'utilisation de ses chansons par Donald Trump. Quelques jours plus tôt, Pharrell Williams avait menacé le Président Trump de poursuites judiciaires tandis qu'Axl Rose a demandé à ce que les chansons des 

 ne soient plus diffusées pendant ces événements.

En prévision des élections de mi-mandat aux États-Unis, Donald Trump a organisé des meetings dans plusieurs États en soutien aux candidats républicains. Les élections de mi-mandat se tiennent au milieu du mandat de quatre ans du Président américain. Au cours de ces élections les 435 sièges de la Chambre des représentants, ainsi que 35 des 100 sièges du Sénat sont en jeu. L'élection de 36 gouverneurs est également au programme.

Lire aussi:

«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Le directeur du FBI désigne le pays qui représente «la plus importante menace» pour les USA
Première intervention chahutée de Dupond-Moretti à l'Assemblée nationale - vidéo
D’anciens tweets de Darmanin refont surface, une pétition exige sa démission
Tags:
droit d'auteur, Rihanna, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook