Ecoutez Radio Sputnik
    Alexandre Loukachenko

    Ce n’est pas pour «faire plaisir à qui que ce soit» que Minsk ne veut pas de base russe

    © REUTERS / Vasily Fedosenko
    International
    URL courte
    4350

    Ce n'est pas pour montrer que le pays est «très indépendant et souverain» que la Biélorussie n'estime pas opportun d'accueillir une base militaire russe sur son territoire, mais parce qu'elle a conclu une union politique et militaire avec la Russie et qu'elle est capable de garantir sa sécurité par ses propres moyens.

    Le Président biélorusse Alexandre Loukachenko a déclaré qu'une base militaire russe n'était pas nécessaire dans son pays, étant donné que Minsk est capable de garantir lui-même sa sécurité.

    Il a rappelé que la question était soulevée très souvent et que «c'est un problème qui, en fait, n'en est pas un», car la Biélorussie a conclu une union politique et militaire avec la Russie.

    «Nous n'installons pas de base [militaire russe, ndlr] non pas parce que nous voulons montrer que nous sommes très indépendants et souverains. Nous ne l'installons pas parce qu'elle n'y a pas sa place: selon notre plan de défense militaire avec la Russie, nous assurerons la mission dont nous sommes chargés», a-t-il indiqué ce mardi lors d'une rencontre à Minsk avec des analystes américains.

    Il a ajouté qu'il n'était pas question «de faire plaisir à qui que ce soit» et qu'il était contre la base, car celle-ci était sans nécessité pratique. En effet, un avion ne met que de trois à cinq minutes pour arriver dans son pays depuis la Russie.

    «Nous sommes capables de remplir nos fonctions dans le cadre de l'accord avec la Russie. Si l'on en était incapables, croyez-moi, nous nous serions adressés nous-mêmes à la Russie pour lui demander de garantir notre sécurité», a-t-il ajouté.

    La question d'une base aérienne russe en Biélorussie a été plus d'une fois abordée par les médias et les deux pays ont annoncé que des négociations étaient en cours. En octobre 2015, Alexandre Loukachenko avait pourtant déclaré que, du point de vue militaire, ni Minsk ni Moscou n'avaient besoin de cette base et a qualifié de politique «le remue-ménage» à ce sujet dans les médias.

    Alexandre Loukachenko avait précédemment annoncé avoir recommandé au chef de la diplomatie polonaise de ne pas créer de «bases militaires non nécessaires». En effet, Varsovie avait auparavant proposé aux États-Unis de déployer en permanence une division blindée sur le territoire polonais tout en promettant de débourser quelque deux milliards de dollars à l'implantation d'une telle base.

    Lire aussi:

    Accords de Minsk: anniversaire d'une paix manquée
    «Le leader du peuple frère»: le Président biélorusse présente ses vœux à Vladimir Poutine
    Berlin cite la condition des négociations sur la levée des sanctions contre Moscou
    Tags:
    division blindée, base aérienne, Alexandre Loukachenko, États-Unis, Moscou, Varsovie, Minsk, Biélorussie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik