Ecoutez Radio Sputnik
    La mer de Chine méridionale

    «Des actions conjointes du Japon et des USA obligent la Chine à être sur ses gardes»

    © AP Photo / Charles Dharapak
    International
    URL courte
    7242

    La normalisation des relations entre la Chine et le Japon en mers de Chine méridionale et de Chine orientale se heurte à des clichés sur une menace militaire chinoise qui se forment avec la participation active des États-Unis qui s’appliquent à persuader Tokyo d’un danger émanant de Pékin. Un analyste chinois a donné son avis à Sputnik.

    Selon l'agence nippone Kyodo, d'ici à mars 2019, le Japon et les États-Unis entendent établir un plan d'actions conjointes des forces d'auto-défense japonaises et des militaires américains en cas de débarquement de pêcheurs chinois armés sur l'archipel contesté des Diaoyutai en mer de Chine orientale. La Chine doit faire preuve de vigilance face à une telle interaction entre le Japon et les États-Unis, a déclaré à Sputnik Da Zhigang, directeur du Centre d'étude de l'Asie du Nord-Est de l'Académie des sciences sociales de Heilongjiang.

    «Les États-Unis et le Japon établissent un plan d'actions conjointes contre l'adversaire conventionnel — les pêcheurs chinois armés. La zone dans laquelle le Japon entend garantir la sécurité est limitrophe de celle qui fait l'objet d'une controverse territoriale avec la Chine», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

    Et de rappeler que le Japon était en train de diversifier sa coopération en matière de sécurité avec d'autres pays, tout en aspirant à approfondir la compréhension mutuelle et à créer des mécanismes de coopération multiformes avec la Chine. En même temps, Tokyo réserve une grande attention à la coopération avec les États-Unis et l'Europe.

    «Des actions conjointes du Japon et des États-Unis obligent la Chine à être sur ses gardes. […] Nous espérons que les hommes politiques japonais feront plus d'attention à la résolution des problèmes dans les relations sino-nipponnes. Au nom de l'amitié entre la Chine et le Japon, de la paix et de la stabilité non seulement en Asie du Nord-Est et dans l'Est de l'Asie, mais aussi dans le monde entier, Tokyo doit faire attention à la situation actuelle», a souligné l'expert.

    Selon ce dernier, le litige territorial en mer de Chine orientale ne doit pas entraver le développement des relations entre la Chine et le Japon.

    «Depuis de longues années, des contentieux territoriaux existent entre la Chine et le Japon, ainsi que les problèmes de sécurité. Il est impossible de les régler tous du jour au lendemain. Il faut en remettre la résolution à plus tard et les considérer dans une longe perspective», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Lire aussi:

    Le Japon ne compte plus sur les USA et commence à s'armer
    Pourquoi l'aviation russe «encercle» le Japon
    Le Japon se prépare à contrer la menace nord-coréenne
    Tags:
    pêcheur, mer, île, coopération, problèmes, litiges territoriaux, Sputnik, Académie des sciences sociales de Heilongjiang, Da Zhigang, Asie du Nord-Est, Îles Senkaku (Diaoyutai), mer de Chine orientale, Mer de Chine méridionale, Europe, Tokyo, Japon, Pékin, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik