Ecoutez Radio Sputnik
    Situation en Syrie

    L'armée syrienne affirme avoir libéré 19 femmes et enfants druzes pris en otage par Daech

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    4331

    Au cours d'une opération spéciale menée dans la région de Palmyre, l'armée gouvernementale syrienne est parvenue à libérer 19 femmes et enfants druzes prises en otage par des terroristes de Daech* dans le gouvernorat de Soueïda il y a plusieurs semaines, annonce l'agence SANA.

    L'Armée syrienne a annoncé avoir libéré 19 femmes et enfants druzes retenus en otage par Daech* depuis le mois de juillet, selon l'agence SANA. L'opération de libération s'est déroulée mercredi à l'est de la ville de Palmyre et a fait suite à de violents combats de l'armée contre les terroristes de Daech*.

    Tous les terroristes de Daech* se trouvant dans la zone où étaient retenus les otages ont été tués. Les 19 femmes et enfants libérés étaient parmi le groupe de 30 personnes prises en otage par les terroristes de Daech* dans le gouvernorat de Soueïda le 25 juillet dernier, jour où ils avaient effectué un raid qui avait coûté la vie à 216 personnes.

    Le 25 juillet, la ville de Soueïda, située à 92 km au sud de Damas, a fait l'objet de plusieurs attaques de Daech* qui ont fait 216 morts. Les terroristes ont pris le contrôle de plusieurs villages du gouvernorat de Soueïda, peuplée de Druzes, et ont pris de nombreux civils en otages.

    Une femme est morte durant sa détention par les terroristes de Daech*, une autre a été tuée. Un étudiant de 19 ans a connu le même sort au mois d'août. Six autres personnes ont été échangées le mois dernier.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Syrie: Daech aurait exécuté un otage pris à Soueïda
    Des otages druzes libérés portent sur leur dos Bachar el-Assad en remerciement (vidéo)
    Vidéo d'un combat acharné à l'est de Palmyre pour la libération d'otages de Daech
    Tags:
    Daech, Soueïda, Palmyre, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik