Ecoutez Radio Sputnik
    police de Melbourne

    Australie: plusieurs personnes poignardées à Melbourne (vidéo choc)

    © AFP 2018 Peter Parks
    International
    URL courte
    12118

    Au moins une personne a été tuée dans une attaque au couteau survenue ce vendredi à Melbourne, en Australie. L’auteur des faits a été neutralisé par la police.

    Plusieurs personnes ont été blessées à coups de couteau vendredi dans le centre-ville de Melbourne (sud-est de l'Autralie), a annoncé la police, qui a ajouté avoir appréhendé un suspect près d'un véhicule en feu. L'attaque a fait au moins un mort. 

    La police de l'État de Victoria a expliqué que les forces de l'ordre avaient «initialement répondu à un signalement sur une voiture en feu».

    L'incident s'est produit dans le quartier d'affaires de Melbourne, aux alentours de 16h20 alors que les gens commençaient à quitter le travail pour le weekend.

    Les secours ont déclaré avoir traité trois personnes sur les lieux, dont une «dans un état critique présumé».  Les médias locaux ont diffusé des images montrant un homme de grande taille en train d'essayer de porter des coups de couteau à des policiers avant d'être abattu. 

    La police a demandé à la population d'éviter de se rendre dans le secteur, soulignant cependant qu'elle ne recherchait pas d'autres suspects.

    Les forces de l'ordres ont annoncé, plus tard dans la journée, qu'elles considéraient l'attaque comme un acte terroriste, ajoutant que le suspect était originaire de Somalie et était connu des services de renseignement.

    L'attaque a été par la suite revendiquée par Daech*.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Plus de 100.000 euros collectés pour le SDF qui a osé défier le terroriste de Melbourne
    Prise d’otage de Melbourne: Daech revendique l’attaque
    La police explique les motifs de l’individu qui a foncé sur les piétons à Melbourne
    Tags:
    attaque au couteau, Melbourne, Australie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik