Ecoutez Radio Sputnik
    Campagne de célébration du Brexit: Londres orné de portraits de Poutine

    Campagne de célébration du Brexit: Londres orné de portraits de Poutine

    © REUTERS / Peter Nicholls
    International
    URL courte
    22566

    Des portraits de Vladimir Poutine et du drapeau tricolore russe… On pourrait se croire dans le centre-ville de Moscou à l’approche des présidentielles russes. En fait, il s’agit d’affiches que des auteurs de canulars ont accrochées dans la capitale britannique afin de «célébrer» l’approche du Brexit.

    L'organisation Pround Bear, qui se qualifie d'association «des officiers du GRU», a installé à Londres deux panneaux publicitaires montrant le Président russe et accompagnés du logo «BREXIT signifie BЯEXIT».

    Sur leur compte Twitter, ils ont indiqué qu'ils ont ainsi décidé de célébrer la sortie du Royaume-Uni de l'UE, prévue pour mars 2019.

    Pour le moment, les militants ont installé deux panneaux à l'effigie du Président russe et un autre floqué du portrait de l'ancien chef de la diplomatie britannique, Boris Johnson, tenant deux drapeaux russes et assorti de la phrase: «Merci, BOЯRIS!».

    ​La lettre «R» a été intentionnellement changée pour la russe «Я» afin de rappeler que la Russie est souvent accusée d'avoir influencé le référendum sur le Brexit qui s'est tenu en 2016 et au cours duquel 52% des électeurs britanniques se sont prononcés pour la sortie du Royaume-Uni de l'UE.

    En novembre 2017, Theresa May a dénoncé les actions de la Russie dans l'arène internationale, en lui imputant l'intention de déstabiliser l'ordre mondial. Selon elle, la Russie se serait ingérée dans les élections de plusieurs pays, aurait procédé à des cyber-attaques et chercherait «à faire de l'information une arme». Mme May a, par ailleurs, déclaré que les actions des autorités russes avaient pour but de «semer la discorde en Occident».

    Lire aussi:

    Accusation de May contre Moscou: tentatives de «détourner l'attention du public» du Brexit
    Le Brexit pousse le frère de Boris Johnson à démissionner du gouvernement May
    Theresa May donne la vraie raison du départ de Boris Johnson
    Tags:
    affiches, référendum, Brexit, Boris Johnson, Theresa May, Vladimir Poutine, Royaume-Uni, Londres, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik