Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine et Shinzo Abe

    Tokyo souhaiterait précipiter la signature d’un traité de paix avec Moscou

    © Sputnik . Alekseï Droujinine
    International
    URL courte
    9370

    Le Premier ministre japonais compte proposer à Vladimir Poutine, à l’occasion du sommet de l’Association des nations de l'Asie du Sud-Est, d’accélérer les négociations ayant pour but de régler la question territoriale et de signer un traité de paix, rapporte la presse, se référant à des sources gouvernementales.

    Tokyo espère parvenir à la signature d'un traité de paix sur la base de la Déclaration commune soviéto-japonaise de 1956 dès que possible en vue de trouver une solution à la question sur les îles Kouriles méridionales, relate le média japonais Mainichi Shinbun citant ses sources au sein du gouvernement.

    Selon le Mainichi Shinbun, Shinzo Abe va faire une telle proposition à Vladimir Poutine pendant le sommet de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) qui se déroulera à Singapour du 13 au 15 novembre.

    Depuis de longues années, les relations entre la Russie et le Japon sont bloquées du fait de l'absence d'accord de paix. Le Japon revendique les îles Kouriles méridionales (Itouroup, Kounachir, Chikotan et Habomai), invoquant le Traité d'amitié et de paix russo-japonais de 1855. Pour Tokyo, leur restitution est la condition sine qua non d'un accord de paix avec la Russie, qui n'a pas été signé à l'issue de la Seconde Guerre mondiale.

    La position de Moscou repose sur le constat que les îles Kouriles méridionales faisaient partie de l'URSS à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, la souveraineté russe sur ces îles étant incontestable et conforme au droit international.

    Lire aussi:

    Shinzo Abe précise quand l’accord de paix entre Moscou et Tokyo sera conclu
    Poutine: Moscou et Tokyo pourraient travailler ensemble sur les îles Kouriles
    Des Su-35 russes dans les Kouriles: Moscou répond aux protestations de Tokyo
    Tags:
    traité de paix, signature, Shinzo Abe, Vladimir Poutine, Kouriles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik