Ecoutez Radio Sputnik
    Quartiers sud de Damas

    Reconstruction de la Syrie: environ 400 entreprises étrangères déjà à pied d’œuvre

    © Sputnik . Mikhaïl Voskresenski
    International
    URL courte
    15540

    Environ 400 entreprises étrangères entameront prochainement la reconstruction de l’infrastructure en Syrie, selon le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Ayman Soussan.

    Le redressement de l'infrastructure syrienne sera prochainement engagé par quelque 400 entreprises étrangères, a annoncé le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Ayman Soussan.

    Dans une interview accordée au journal al-Iqtisad, le diplomate a fait savoir que conformément aux instructions du gouvernement syrien les entreprises syriennes seraient privilégiées et a appelé les hommes d'affaires à revenir au pays. Il a révélé que plusieurs délégations d'hommes d'affaires syriens s'étaient rendues en Syrie, notamment depuis l'Égypte, et s'étaient déclarées prêtes à investir dans le redressement du pays.

    M. Soussan a informé que le bureau en charge du redressement économique, créé auprès du ministère des Affaires étrangères, avait reçu plusieurs milliers d'offres dont 400 avaient déjà été étudiées.

    «Il s'agit d'au moins 400 entreprises de par le monde, notamment de Russie, de Chine et d'Inde ainsi que des sociétés appartenant à des émigrés syriens qui ont exprimé leur détermination à travailler pour redresser la Syrie. Ce travail commencera dans un proche avenir», a affirmé le diplomate.

    Il a souligné que les pays occidentaux hostiles n'auraient pas la possibilité d'investir dans le redressement de la Syrie ajoutant que les offres adressées par des sociétés espagnoles et italiennes témoignaient de divergences sur la Syrie au sein de l'UE.

    Le conseiller au Conseil des ministres Abdel Qader Azuz avait précédemment confié à Sputnik que la contribution à la reconstruction de la Syrie de la part de certains pays qui avaient par le passé accordé leur aide aux terroristes ne serait pas acceptée par Damas.

    Des spécialistes ont calculé que la rénovation des infrastructures exigerait entre 260 et 1.000 milliards d'euros, les destructions étant très importantes. D'après les estimations actuelles, la reconstruction nécessitera entre 10 et 15 ans. Vladimir Poutine estime pour sa part que l'Occident devrait financer la reconstruction de la Syrie. Angela Merkel a, par exemple, insisté sur la création de fonds appropriés et sur la levée des sanctions frappant Damas, ceci n'étant possible qu'après la mise en place d'un «gouvernement légitime». Selon certains médias allemands, le Président russe espère toutefois que les Européens feront des concessions, puisqu'ils ont intérêt à ce que les réfugiés syriens rentrent le plus vite possible chez eux.

    Lire aussi:

    Assad favorable au développement des relations entre les peuples européens et la Syrie
    PDG des chemins de fer syriens: «nous espérons l’assistance de la Russie»
    Le relèvement de la Syrie durera tout un siècle, selon Der Spiegel
    Tags:
    infrastructure, entreprise, reconstruction, Ayman Soussan, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik